Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Urgence sanitaire: vers un déconfinement plus large ?

Urgence sanitaire: vers un déconfinement plus large ?

Deux semaines après la prorogation de l’état d’urgence sanitaire, la situation reste encore difficile. A l’allure où évolue la crise sanitaire, le Gouvernement pourra le proroger une fois de plus tout en optant pour un déconfinement par région.

En un peu moins de trois mois après le confinement et la déclaration de l’état d’urgence sanitaire, le coronavirus en progression constante continue de marquer les esprits dans l’Est, notamment dans les régions Atsi­nanana et à Ana­lanjirofo. Tandis que dans d’autres régions, sa propagation n’est pas virulente. Sous cet angle, le Gouverne­ment examinera à partir de ce jour de nouvelles dispositions destinées à la fois à juguler la pandémie et à faire fonctionner l’économie.
Comme à l’accoutumée, après chaque quinzaine, une rencontre entre le chef de l’Etat, les chefs d’Institution et les hommes d’Eglise est au programme ce week-end, ainsi qu’un conseil des mi­nistres. Andry Rajoelina s’adressera par la suite à la population demain, pour annoncer les nouvelles me­sures à appliquer.
Sur ce point, il est probable que l’état d’urgence sanitaire soit prolongé et qu’un déconfinement plus large soit adopté. Et pour cause,
la conjoncture actuelle met déjà en péril les secteurs socioéconomiques. L’écono­mie est au point mort et les déficits se chiffrent en mil­liards d’ariary. A titre d’exemple, l’Etat a allégé les mesures de confinement pour relancer les activités.
Malaise social

Pas plus tard qu’hier, des chauffeurs, des guichetiers et des rabatteurs des gares routières de la capitale sont montés au filet pour réclamer l’ouverture des lignes régionales et nationales fermées depuis plus de trois mois et dans ce sens, la levée des restrictions de transport de personnes.
D’après une enquête menée par la Cellule de veille économique et stratégique de l’EDBM sur l’impact socioéconomique du Covid-19, le chiffre d’affaires des transporteurs a chuté. Et, la crise sanitaire  a un impact financier important sur les entreprises. Sans oublier les pertes d’emploi qui touchent des travailleurs indépendants ou des membres du personnel des grandes entreprises.
Le Gouvernement devra donc jongler dans les jours à venir entre la situation sociale déjà précaire et la relance économique. Demain, le chef de l’Etat pourra fournir des pistes de solutions, en attendant la présentation de la Loi des finances rectificative (LFR) devant les deux Chambres du Parlement ainsi que la prochaine rencontre avec le secteur privé.

J.P

Les commentaires sont fermées.