Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Rapatriement des Malagasy: 176 travailleuses du Koweït placées en quarantaine

Rapatriement des Malagasy: 176 travailleuses du Koweït placées en quarantaine

176 ressortissantes et un enfant. Tel est le nombre de travailleuses malagasy, arrivées hier en début de soirée, à l’aéroport d’Ivato. 

Comme annoncée, la première vague de ressortissants malagasy bloqués à l’extérieur est arrivée hier, en provenance du Koweït. Une fois débarquées de l’avion et sous escorte militaire, elles ont été embarquées dans une dizaine de bus, pour rejoindre un lieu de mise en quarantaine tenu secret afin d’éviter tout contact avec des proches sauf les membres du personnel médical.
« Elles ont toutes subi un test de dépistage avant leur départ et sont tout de suite placées en quarantaine durant quinze jours. Sur le plan médical, elles seront suivies de près par des médecins issus du ministère de la Santé », a expliqué Virginie Raheli­soa, porte-parole du ministère des Affaires étrangères. .
Ces temps-ci, en tout cas, des ressortissants malagasy ont lancé un appel de détresse à l’endroit des responsables étatiques. Des étudiants, des missionnaires ou encore des fonctionnaires en formation sont bloqués à l’étranger depuis la fermeture des frontières, le 20 mars.

A titre exceptionnel

A priori, il s’agit d’une mesure à titre exceptionnel, ont annoncé les responsables présents à l’aéroport, hier. « Leur retour a été prévu dès le mois de mars, mais la situation sanitaire liée au coronavirus  n’a pas permis de le faire. Aujourd’ hui, suite à une discussion avec les autorités malagasy et koweïtiennes, on a pu rapatrier ces ressortissants malagasy du Ko­weït », a expli­qué,  Virginie Raheli­soa, tout en ajoutant que l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) et l’Organisation internationale du travail (OIT) ont également facilité ce retour.
« Il importe de préciser que tout rapatriement de nos ressortissants, concédé à titre exceptionnel, n’implique nullement la réouverture de l’espace aérien malagasy. Les mesures de restriction en vigueur à cet égard demeurent valides et inchangées », a noté le communiqué du ministère des Affaires étrangères, samedi.
Jusqu’ici, près d’un mil­lier de ressortissants en situation de vulnérabilité et de précarité sont répertoriés et éparpillés à travers les cinq continents. « Leur rapatriement implique la mobilisation d’un dispositif logistique pour leur mise en confinement dans des locaux contrôlés par l’État et de stricts suivis médicaux seront assurés », expli­que le ministère des Affai­res étrangères.
A ce titre, l’examen des cas des autres ressortissants reste encore en suspens  et l’arrivée d’une deuxième vague n’est pas encore prévue. « Le Gouver­nement est encore en train d’examiner chaque cas des ressortissants bloqués. La deuxième vague n’est pas encore prévue », ajoute notre source.

J.P

Les commentaires sont fermées.