Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Qui l’aurait cru ?

Qui l’aurait cru ?

Le Covid-19 a déclenché un véritable changement dans nos habitudes. Qui aurait cru qu’un de ces jours, une épidémie de très grande ampleur pourrait prendre de court
des pays et mettre le monde à l’envers ? Décidément, qui aurait cru au début de l’année que dans quelques mois, on serait obligé de porter des masques à longueur de la journée et contraint de laver fréquemment les mains avec du savon ou du gel désinfectant? Et surtout de garder la distanciation sociale d’un mètre. Désormais, les contraintes du quotidien.
Personne, sauf les soi-disant prophètes et voyants n’hésitant même pas à annoncer la découverte d’un remède miracle, pour sortir Madagascar de l’ornière.
Des fois, il faut avoir les pieds sur terre. La course au vaccin et au traitement bat son plein actuellement dans le monde. Et Madagascar, à travers ses chercheurs et scientifiques qui n’ont rien à envier aux autres, est engagé dans cette quête logique d’un remède ou médicament, peu importe le terme utilisé, tant qu’il traite efficacement le mal. Le Covid Organics est le fruit de cette recherche. A vrai dire, il faut avoir de la foi pour espérer un miracle.
Mais revenons à nos moutons. Chaque année, la grippe et le paludisme sévissent toujours dans le pays, faisant même plusieurs victimes par rapport au coronavirus. Mais, qui aurait cru que ce dernier pourrait nous contraindre de passer les grandes vacances à la maison et de rester en tout temps sur nos gardes ?
En quelques mois, face à la vague déferlante de la pandémie, tous les plans et toutes les perspectives ont volé en éclats et sont à la merci du coronavirus. La tension sociale monte d’un cran. La majorité de la population n’arrive plus à joindre les deux bouts. Les temps sont durs alors que la lutte s’annonce encore explosive.
Et dans cet état de guerre contre un ennemi commun, les détracteurs du président Andry Rajoelina y voient une opportunité de semer la zizanie, quitte à déstabiliser le régime. Ils ont vraiment cru qu’ils pourraient y arriver.

Andry Rabeson

Les commentaires sont fermées.