Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Mécanisation post-récolte: un moyen de réduire les pertes

Mécanisation post-récolte: un moyen de réduire les pertes

La technologie évolue constamment. Outre les charges de production et le conditionnement, la mécanisation des travaux de récolte et post-récolte constitue un énorme gain pour les exploitants agricoles.
En effet, la mécanisation ne se limite pas à l’introduction de tracteurs. Elle englobe aussi l’amélioration des outils et du matériel agricoles, quel que soit leur usage, du défrichage et de la culture des sols à la plantation et à la récolte en passant par le transport, le stockage et le traitement. Pour que la mécanisation soit rentable, elle doit être adaptée aux conditions prévalant dans les différentes régions.
Après avoir appuyé les producteurs de black eyes de Boeny et de la Sofia, ou mis des tracteurs à la disposition des producteurs de haricots du Menabe, le programme Prosperer appuie également les producteurs de maïs de l’Itasy. La semaine passée, les producteurs d’Ambatoasana, district de Soavinandriana, ont été initiés aux techniques de mécanisation du traitement post-récolte de maïs avec l’utilisation d’égreneuses électrique et manuelle qui améliorent la qualité des grains en termes de propreté et de cassure.
Cette initiative part du constat selon lequel les pertes post-récoltes pèsent lourdes sur la production en général. Dans le rapport 2016 de la Bad sur l’efficacité du développement dédié à l’agriculture, il est indiqué que « L’insuffisance des installations de stockage post-récolte ainsi que des méthodes de traitement inefficaces entraînent la perte de 30 à 40 % de chaque récolte ». D’où la nécessité d’optimiser les modes de production pour plus de rentabilité.

Arh.

Les commentaires sont fermées.