Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Haltérophilie – Jeux olympiques 2021; Vania Ravololoniaina : « L’heure de la retraite n’a pas encore sonné »

Haltérophilie – Jeux olympiques 2021; Vania Ravololoniaina : « L’heure de la retraite n’a pas encore sonné »

Combative et déterminée, l’haltérophile malagasy Elisa Vania Ravololoniaina, âgée de 28 ans, poursuit la quête d’une deuxième campagne olympique après celle de Rio de Janeiro en 2016 malgré l’arrêt des activités dû à la pandémie de coronavirus. 

Derniers tournois qualificatifs pour les Jeux olympiques (JO) 2021, les Championnats d’Afrique qui devaient se dérouler en mars à Maurice ont été malheureusement reportés à cause de la pandémie de coronavirus.
« Dommage que le sommet africain soit reporté. Ainsi, on attend les dispositions prises par le CIO et la Fédération internationale d’haltérophilie (FIH) en vue des prochains tournois qualificatifs. Pour ma part, mon objectif demeure le même, la qualification aux Jeux de Tokyo, également reportés en 2021», souligne la championne d’Af­rique dans la catégorie des moins de 63 kg en 2018.
Ce report des JO de To­kyo signifie également que « l’heure de la retraite n’a pas encore sonné », a évoqué Vania Ravololoniaina qui n’a jamais réellement caché son intention de sortir par la grande porte. « J’ai pensé à mettre un terme à ma carrière cette année, après les JO 2020 et finalement, ce report m’encourage à persévérer », a expliqué l’Olympienne.

L’heure de la retraite
« J’ai eu l’intention de raccrocher pour devenir coach et passer le flambeau aux jeunes cette année. Mais comme les JO sont reportés, j’ai également décidé de reporter ce projet pour l’année prochaine. D’ailleurs, je vois déjà que d’excellentes athlètes sont là pour assurer la relève», a-t-elle poursuivi.
Avant que les choses sérieuses ne reprennent, la double médaillée d’or aux derniers Jeux des îles de l’océan Indien de Maurice (2018) et médaillée d’or au Championnat d’Afrique zone 3 (2019) poursuit un entraînement à la maison. « Il faut surveiller son poids et rester en forme en attendant la reprise des activités », conclut-elle.

Soafara Pharlin

Les commentaires sont fermées.