Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Au four et au moulin

Au four et au moulin

La situation actuelle nécessite l’intensification de la lutte multi-face pour sauver le pays. L’on doit désormais à la fois contourner les obstacles dressés par les détracteurs et éradiquer les maladies.
Madagascar traverse actuellement la période la plus sombre de son histoire. Il doit résoudre différents problèmes plus ardus les uns que les autres au moment où l’assurance d’un redressement se perçoit à l’horizon. La pandémie de coronavirus a frappé de plein fouet l’élan amorcé, illustré dans différents projets de développement devant entrer dans les annales de la République. Or, animés par la volonté d’avancer, les dirigeants n’ont point baissé les bras, quitte à se résigner au report de l’achèvement des travaux annoncés en signe de détermination.
L’invasion des épidémies de paludisme et de dengue sur d’autres fronts s’ajoute à l’obstacle devant être surmonté en cette période de crise, pour tester l’efficacité du système d’administration. La situation a pu être maîtrisée au mieux, jusqu’alors, par rapport à celle des autres pays du même acabit, mais des efforts communs s’avèrent d’une nécessité absolue pour améliorer les performances.
Les citoyens doivent faire preuve de front unique, marquant la légendaire solidarité malagasy d’antan, face à l’adversité pour réussir à sortir la tête hors de l’eau. Ils sont ainsi tenus de laisser de côté toute rivalité politique, sous la conduite du leader en exercice. Une application stricte de la philosophie îlienne en matière de naufrage demeure la meilleure solution, pour épauler les dirigeants dans leurs actes patriotiques.

Manou

Les commentaires sont fermées.