Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Etat d’urgence sanitaire: le FFKM appelle à plus de vigilance

Etat d’urgence sanitaire: le FFKM appelle à plus de vigilance

La déclaration de la Confé­dération des églises chrétiennes de Madagascar (FFKM) n’a pas tardé après la décision du Gouverne­ment sur le prolongement de l’Etat d’urgence sanitaire. A travers son président, le Rev Dr David Rakotonirina, elle a appelé la population au strict respect des mesures qui vont avec cette décision.

« Le Conseil des ministres a décidé de prolonger de 15 jours l’Etat d’urgence sanitaire. Nous devons ainsi suivre à la lettre les consignes qui vont avec pour notre santé, mais aussi pour celle des autres. Ce n’est que par ce moyen que nous vaincrons le coronavirus », a-t-il lancé, hier.

Le Rev Dr David Rakoto­nirina a tout particulièrement mentionné les fidèles des quatre églises composant la FFKM dans les quatre régions concernées par le coronavi­rus. Il s’agit notamment de ceux de la région Analaman­ga, Atsina­nana, Matsiatra Ambony et Alaotra Mangoro. Les chrétiens dans ces régions devraient selon ses dires prendre leur responsabilité et appliquer les éventuelles nouvelles mesures qui seront décrétées dans les prochains jours.

Lieux de culte

Pour le cas des fidèles des églises des 18 régions restantes, le président de la FFKM demande à ce que toutes les conditions exigées pour l’ouverture des lieux de cultes soient suivies à la lettre. Bien que ces régions ne présentent aucun ou peu de cas de coronavirus, il faut toujours rester vigilant face à la propagation du Covid-19 d’après toujours ses dires.

« Cet appel s’adresse également à tous les pasteurs et responsables des églises à qui nous avons confié des responsabilités dans le suivi du respect des mesures mises en place. Nous vous prions également de ne pas faire des demandes qui sont contraires aux décisions que l’Etat a prises afin de protéger la population du virus », conclut-il.

Tsilaviny Randriamanga

Les commentaires sont fermées.