Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Chronique : dessine-moi un après

Alors que de nombreux pays s’essaient, avec plus ou moins de succès, au déconfinement progressif, la question récurrente est : comment vivre dans le monde d’après ? On nous répète à l’envi qu’il y aura un avant et un après coronavirus. Pour l’instant, déconfinement ou pas, nous sommes bel et bien en pleine crise sanitaire. Le « pendant coronavirus» va durer beaucoup plus longtemps que le confinement et nous allons apprendre à cohabiter avec ce virus qui nous oblige à revoir nos manières et nos règle de savoir vivre.

Dans les pays dits du Nord, on nous propose les scénarios les plus divers pour l’après, comme si quelques semaines de confinement allaient modifier en profondeur un mode de vie essentiellement basé sur la consommation. La progression du nombre des achats en ligne au mois d’avril montre pourtant qu’être contraint de rester chez soi n’entame pas le désir d’acheter, bien au contraire. Dès lors qu’une grande partie de la population des pays du Nord sera vaccinée et que la distanciation physique sera entrée dans les mœurs, l’après ressemblera sans doute beaucoup à l’avant…avec moins de bises dans quelques pays.

Pour nous autres qui vivons dans les pays dits du Sud, «comment vivre dans le monde d’après ?» est une question rhétorique. Si on se pose des questions, ce sont les mêmes qu’avant la pandémie :  comment faire vivre sa famille quand les prix augmentent tous les mois ? comment faire face à l’hospitalisation d’un parent ? l’eau courante et l’électricité arriveront-elles un jour jusqu’à chez moi ? est-il prudent de rouler la nuit sur une route nationale ? ou encore : comment faire vivre le tourisme si les étrangers nous boudent ? L’après ressemblera sans doute beaucoup à l’avant.

L’impartialité de la covid-19 nous a fait croire que nous étions tous dans le même bateau. Mais force est de constater que la planète mondialisée est encore stratifiée selon des règles établies par les décideurs du Nord.

S’il y a un après covid-19 pour nous, c’est à nous de le dessiner, en répondant aux questions posées avant la pandémie.

 

KembaRanavela

 

Les commentaires sont fermées.