Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Trouble à l’ordre public : une journaliste placée sous MD

Après avoir comparu au Parquet du Tribunal de première instance, samedi, la journaliste Arphine Rahelisoa a été placée sous mandat de dépôt à Antanimora. Elle est soupçonnée d’incitation à la haine contre les dirigeants. Un acte passible d’une peine d’un an d’emprisonnement d’après l’article 91 du Code pénal.

Les poursuites feraient suite à une publication parue sur la page facebook du journal où elle travaille et celle-ci, qualifiée de trouble à l’ordre public, aurait entraîné la saisine d’office du ministère public. S’en est suivie l’audition de la journaliste au niveau de la Division chargée de la lutte contre la Cybercriminalité de la Police nationale. Dans un communiqué, l’Ordre des journalistes de Madagascar (OJM) estime qu’il s’agit d’une détention arbitraire et réclame sa libération immédiate.

Notons que ce n’était pas la première fois que la concernée a été auditionnée au niveau du Cellule de lutte contre la Cybercriminalité. Il y a quelques mois, elle a déjà été citée dans une affaire désinformation sur les réseaux sociaux mais a obtenu un non-lieu après avoir comparu au tribunal avec deux autres journalistes.

Rakoto

Les commentaires sont fermées.