Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Madagascar il y a 100 ans: Tananarive

De l’Indépendant :

Un des plus anciens, des plus dévoués et des plus sympathiques fonctionnaires de la Colonie vient d’être l’objet d’accusations indirectes aussi graves qu’injustes.

On a dit que le plus grand mérite d’un chef était de bien choisir ses collaborateurs. Est-ce trop demander à ces collaborateurs, quand ils arrivent à la tête d’un service important, que de se mettre au courant des instructions données par les Gouverneurs Généraux depuis quinze ans ?

Cela leur éviterait, comme c’est arrivé à l’un d’eux, de formuler à la légère des accusations graves qui, même reconnues non fondées, laissent, chez celui qui en a été l’objet, une impression pénible de découragement.

Quand on a 40 années de services toutes de probité et de dévouement, on peine à croire à certaines erreurs.

Ce sont là fait visés par notre programme et, à l’avenir, nous les signalerons, avec toutes les précisions désirables, à l’opinion publique.

L’entourage immédiat de M. Guyon ne se rend-il pas compte des difficultés sans nombre que rencontre un intérimaire dans l’administration de Madagascar ? Tous ceux que le chef de la Colonie a acceptés, comme ceux qu’il a choisis, devraient chercher à lui épargner les détails d’un gouvernement compliqué au lieu de lui faire signer des inexactitudes. Le Gouverneur Général a autre chose à faire que de perdre son temps à réparer les gaffes de ses collaborateurs immédiats.

Ind.

Les ventes au Zoma

L’Indépendant demande que les ventes soient mieux organisées au Zoma. Nous sommes de l’avis de notre confrère. Il conviendrait donc de tenir compte des observations du public, souvent manifestées. Il n’y a aucune installation permettant l’exposition des objets à vendre, surtout de ceux ayant quelque valeur. Pourquoi pas une estrade assez vaste pour y installer ce qui doit être vendu ? Cela ou autre chose de plus pratique encore, mais quelque chose. Les ventes au Zoma ne sont pas accidentelles, elles ont lieu tous les vendredis.

 

La Tribune de Madagascar

www.bibliothequemalgache.com

 

Les commentaires sont fermées.