Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Etat d’urgence sanitaire sur tout le territoire : confinement prolongé de 15 jours dans 3 régions

Etat d’urgence sanitaire sur tout le territoire : confinement prolongé de 15 jours dans 3 régions

Le président de la République a officialisé le prolongement du confinement pour 15 jours, hier lors sa déclaration à la Nation. D’autres mesures drastiques ont également été prises.

Suite au prolongement de l’Etat d’urgence sanitaire déclaré à l’issue du conseil des ministres tenu samedi dernier et qui s’applique sur tout le territoire nationale, le président de la République, AndryRajoelina, s’est adressé à la Nation hier. Sans surprise, le Chef de l’Etat a également prolongé le confinement partiel pour la capitale ainsi que les régions Atsinanana et Haute Matsiatra. Une décision qui fait suite à l’existence des cas contacts dans ces trois localités. « Après discussions avec les chefs d’institution, les chefs d’église, les responsables au niveau de la santé notamment les professeurs et les médecins, il est plus avisé de poursuivre les efforts déjà entamés », a-t-il déclaré avant d’annoncer que l’Etat d’urgence sanitaire se poursuivra jusqu’au 19 avril.

Caches-bouches obligatoires

Concrètement, les mesures prises auparavant seront renforcées et appliquées sur tout le territoire national, entre autres fermeture des écoles, universités, les églises, débits de boissons ou encore d’autres lieux de rassemblements culturels et sportifs. Il est également interdit de réunir plus de cinquante personnes en l’occurrence lors des événements familiaux. Sans oublier le couvre-feu qui est en vigueur de 20 heures à 5 heures.

Pour le cas particulier des trois régions où des cas contact ont été recensés, la suspension des transports publics (taxis et taxibe) se poursuit. Des voyages en taxi-brousse seront toutefois permis à partir des gares routières sous un certain nombre de conditions entre le 7 et le 9 avril pour ceux qui désirent rejoindre leurs régions d’origine. Pendant ce même laps de temps, des vols domestiques effectueront également la liaison avec les régions qui n’ont pas encore été touchées par le virus, avec obligation de passer un test de diagnostic rapide au préalable pour tous les passagers.

Enfin, le confinement étant la règle, pour ceux qui doivent obligatoirement sortir de la maison, l’utilisation des caches-bouches est désormais obligatoire, en particulier dans les localités recelant des cas contacts.

Une structure auprès des fokontany

D’autres mesures sanitaires sont également prises pour ces localités afin de freiner la propagation du coronavirus et de prendre en main en aval ceux qui portent des symptômes du coronavirus. A cet effet, une nouvelle structure sera mise en place au niveau de chaque quartier. Baptisée « Loharano » ou « source », cette structure permettra de lutter efficacement contre la pandémie. Elle est chargée de superviser la distribution des dons fournis par l’Etat au niveau de chaque fokontany. « J’en appelle à tous les patriotes, à ceux qui ont de la volonté d’aider et de lutter contre la corruption, notamment dans le domaine de la santé, de l’éducation, de l’église ou encore des forces de l’ordre afin de se donner la main », a indiqué le chef de l’Etat. La mise en place de cette structure sera par ailleurs sous la houlette des responsables étatiques, tels les chefs de district et les élus locaux.

Auparavant, le chef de l’Etat a rappelé que les mesures prises ne sont pas faciles mais cela permettra d’éviter des situations dramatiques comme dans d’autres pays. « Face à la crise à laquelle sont confrontés tous les pays du monde actuellement, y compris notre pays, j’aimerais souligner que tous les responsables étatiques, responsables dans le secteur de la santé, de la sécurité et des volontaires sont là pour vous », a-t-il rassuré. « Pour autant, nous ne sommes pas encore sortis de l’auberge (…). Nous allons tous faire pour éviter qu’il y ait des décès », a-t-il poursuivi, tout en lançant des appels à l’union nationale et à l’entraide afin de faire face à ce défi « invisible ». Jusqu’ici, nous pouvons dire que la propagation du virus est maîtrisée. Pour autant, nous devons continuer à prendre des précautions », a d’ailleurs signalé le chef de l’Etat.

J.P

72 cas, 2 patients guéris

En tout 72  cas confirmés de covid-19 sont répertoriés jusqu’ici dont 32 femmes et 40 hommes. Parmi eux, 51 figurent parmi les passagers des derniers vols internationaux  et 21 cas contacts.En ce qui concerne les cas contacts, 2 se trouvent à Fianarantsoa, 2 à Lalangina, 12 à Antananarivo et 3 à Toamasina. Par ailleurs 2 personnes sont guéries, hier. Il s’agit d’un couple de pasteurs qui ont emprunté le vol du 17 mars. Ils sont arrivés à l’hôpital le 21 mars dernier en sont sortie en bonne santé. « Jusqu’ici, il n’y aucun décès à Madagascar », a fait savoir le Chef de l’Etat.

Les commentaires sont fermées.