Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Chauffeurs et aides-chauffeurs des taxi-brousses : les « oubliés » du plan d’urgence social

Chauffeurs et aides-chauffeurs des taxi-brousses : les « oubliés » du plan d’urgence social

Près de 100 personnes sont actuellement aux chômages aux alentours d’Isotry – Antohomadinika 3G Hangar : les chauffeurs, aides-chauffeurs et même des dockers. « On travaille pour les taxi-brousse qui opèrent sur l’axe Antananarivo – région Alaotra Mangoro. Nos activités sont à l’arrêt depuis des semaines », indique Lantoniaina, chauffeur de taxi-brousse. « Ce qui nous attriste le plus c’est qu’on nous a complètement oubliés. On n’a rien contre le confinement car on doit préserver l’intérêt général, mais nous, on n’a rien pour survivre à tout cela » regrette-t-il. A noter que ces derniers ne perçoivent pas de salaire mensuel et que certains d’entre eux gagnent entre 5.000 à 8.000 ariary par jour. « C’est quand même étonnant car dès l’arrêt des liaisons, nos confrères conducteurs de taxis et taxibe ont été aidés et pas nous », poursuit notre interlocuteur.

Ces chauffeurs et aides-chauffeurs d’Isotry se disent désemparées et ne savent pas vers qui se tourner. D’après leurs dires, ils ont déjà approché le ministère responsable, en l’occurrence celui des Transports mais jusqu’ici il n’y aurait eu aucun retour.

Tiana R.

Les commentaires sont fermées.