Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Arrêt des activités : les cybercafés peuvent demander la suspension des factures

Arrêt des activités : les cybercafés peuvent demander la suspension des factures

Certains cybercafés ont décidé de fermer jusqu’à la fin du confinement, d’autres ouvrent encore leurs portes, du moins pour une demi-journée. Dernièrement, les gérants de cybercafés, à travers l’Association des cybercafés et internautes de Madagascar (Acybimad), ont demandé un report, une suppression ou même une annulation de paiement de factures du mois d’avril, voire celui d’après si le confinement devrait encore se prolonger.

Après négociation auprès des fournisseurs d’accès internet (FAI) comme Telma, Airtel, Orange et Blueline, les cybercafés ont obtenu satisfaction, du moins en partie.

Rindra Rakotonirina, président de l’Acybimad a expliqué que « Au nom de l’Acybimad, nous avons fait une demande auprès des FAI pour un arrêt des prélèvements automatiques de facturation. Des opérateurs comme Orange et Telma ont donné une réponse favorable. Il appartient ensuite à chaque propriétaire et gérants de cybercafés d’adresser une demande individuelle à ses fournisseurs respectifs pout suspendre la facturation ».

L’opérateur Telma a fait savoir que « Malgré toutes ces contraintes (conditions de travail plus complexes qu’à l’accoutumée : ndlr), Telma fait des efforts pour ses clients les plus impactés par cette crise. Aussi les cybercafés qui le désirent et le demandent peuvent suspendre leurs services de Fibre sans paiement de facture et sans surcroît pour la durée du confinement ».

Ces dispositions concernent notamment la facturation du mois d’avril étant donné que celle du mois de mars ainsi que les autres charges comme les loyers par exemple, a été prépayée. « Nous sommes actuellement en train de négocier avec les fournisseurs, sur la gestion des paiements déjà effectués à l’avance, c’est à dire du mois de mars. Ceci dans la mesure où beaucoup d’entre nos membres, ayant anticipé des restrictions, ont commencé à fermer les portes depuis le 21 mars, bien avant l’annonce des obligations de confinement ».

Outre les questions de paiement de factures, l’Acybimad sollicite les FAI et le ministère en charge des télécommunications à élaborer des formules comme les SMS à tarif unique pour l’internet.

 

Arh.

Les commentaires sont fermées.