Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Education : destins contraires pour les écoles malgaches et écoles françaises à Madagascar

Education : destins contraires pour les écoles malgaches et écoles françaises à Madagascar

Toutes les écoles qui suivent le système éducatif français à Madagascar, pratiquent la continuité pédagogique en cette période de confinement. Ce n’est pas exactement la même chose pour les écoles malgaches.

En effet, cela fait quelques semaines que toutes les activités pédagogiques sont à l’arrêt. Face à cela, et pour que les élèves gardent le cap de l’année scolaire malgré l’interruption, les écoles sous régime du système éducatif français à Madagascar procèdent à ce qu’on appelle

« continuité pédagogique » dans laquelle les nouvelles technologies jouent un rôle de premier ordre. « On opère une continuité pédagogique à distance. On a recours à un logiciel qui nous permet d’envoyer tous les travaux qu’un élève doit faire, plus précisément les leçons et les devoirs », explique Augustin Randrianarisoa, conseiller principal d’éducation auprès de l’APEAF.

Clairement, il faut donc des moyens pour pouvoir mettre en œuvre ce procédé. Il faut disposer d’une connexion internet pour ce faire et ce sont les parents qui prennent en charge les frais inhérents à l’utilisation de ce système. Dans tous les cas, l’emploi du temps est le même que celui établi à l’école.

Faute de moyens, les écoles malgaches ne peuvent accéder à ce genre de système. « Depuis la mise en œuvre de la mesure de confinement, la communication entre les élèves et nous est coupée. Dès que les activités pédagogiques reprendront, nous n’aurons d’autre choix que de trouver des heures supplémentaires pour les rattrapages » regrette Adeline Razanajaona, directrice de l’EPP Antsahabe.

Le point commun pour tous en cette période de confinement est le rôle des parents qui doivent s’assurer que les enfants apprennent ou révisent de manière continue. « C’est une situation complètement imprévue et inédite. Mais les parents doivent faire en sorte de maintenir leurs enfants dans le même rythme scolaire, même si c’est à la maison. Il faut aussi des programmes télévisés qui aident à stimuler la mémoire des élèves » explique une sociologue.

Tiana R.

 

Les commentaires sont fermées.