Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Covid-19 semaine cruciale : 5.000 personnes en attente de tests rapides

Covid-19 semaine cruciale : 5.000 personnes en attente de tests rapides

Une semaine décisive dans la lutte contre la propagation du coronavirus. La période d’incubation des passagers des vols arrivés depuis la moitié du mois de mars arrive dans quelques jours. Ces passagers seront une nouvelle fois soumis à un test rapide afin de pouvoir rejoindre leurs proches, un certificat de fin de quarantaine en mains en cas de résultat négatif.

Ce sont les principales informations fournies par le président de la République, Andry Rajoelina, hier, lors de son intervention sur la chaîne nationale. « Tous ceux qui ont terminé leur mise en quarantaine passeront un dernier test (…). Ils passeront un test rapide et pourront revenir auprès de leurs familles avec un certificat de fin de mise en quarantaine », a-t-il déclaré, hier.

Selon ses explications, près de 5.000 passagers sont concernés par cette démarche. Ce test rapide se fera dès aujourd’hui à Ankorondrano pour ceux qui sont arrivés par les vols des 11 et 12 mars. Ceux qui  ont foulé le tarmac de l’aéroport les 13, 14 et 15sont attendus au Centre de conférence internationale (CCI) d’Ivato. Pour d’autres qui sont arrivés les 16 et 17, ils seront accueillis au CCI le 01er avril. Du reste, ceux qui sont arrivés les 18 et 19 mars sont respectivement attendu à Ankorondrano les 01 et 02 avril.Ceci étant, les personnes qui subiront ces tests ne devraient toutefois pas s’exposer afin de se protéger. « Nous aurons plus d’éclaircissement à partir du 02 au 04 avril prochain », a signalé le président de la République.

Des laboratoires en gestation

L’émission d’hier a été également une occasion pour le Chef de l’Etat d’éclairer l’opinion sur divers sujets d’appréhensions de ces derniers jours, tels que la mise en place d’une brigade d’intervention spéciale en  charge de la lutte contre la propagation du Covid-19 (voir article par ailleurs) ou encore la nécessité d’introduire ceux qui travaillent dans le secteur informel dans le formel et ce, afin de faciliter la distribution des vivres dans le genre de situation auquel le pays se trouve actuellement.

Par ailleurs, dans le but d’endiguer la propagation de cette pandémie, il a été annoncé que des laboratoires seront mises en place pour augmenter le nombre des personnes dépistées. Cela concerne notamment le Centre d’infectiologie Charles Mérieux à Ambohitsaina, le CHU Joseph Ravoahangy-Andrianavalona, l’Institut national de recherche en santé publique à Androhibe ainsi que deux laboratoires en provinces, à Mahajanga et Fianarantsoa.Trois laboratoires qui seront sous la responsabilité du ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique seront équipées des matériels nécessaires pour atteindre l’objectif de 1.000 tests par jours.

J.P

Trois nouveaux cas positifs

Au total 46 personnes ont été testées positifs au coronavirus. Selon l’annonce du Chef de l’Etat, hier, trois nouveaux cas s’ajoutent aux 43 enregistrés précédemment. Deux d’entre eux se trouvent à Toamasina tandis que le troisième est à Fianarantsoa. Il ne s’agit pas de cas contacts car ces trois personnes ont emprunté des vols arrivés dernièrement au pays. Il a par ailleurs annoncé que près de 240.000 foyers seront touchés par le soutien apporté par le gouvernement en faveur des plus vulnérables, dont le montant peut atteindre les 10 milliards d’ariary.

Les commentaires sont fermées.