Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Confinement J+3 : les quartiers populaires restent animés

Confinement J+3 : les quartiers populaires restent animés

Au troisième jour de confinement, les quartiers populaires, à l’instar des marchés d’Anosibe et Isotry, restent toujours animés le matin. Le fait de se ravitailler entre 6 h et 12 h oblige les gens à sortir de chez eux et envahir même les rues désertées par les voitures. Et autant dire que le respect de la consigne sanitaire d’un mètre est parfois ignoré ou délaissé. L’empressement des grossistes à liquider leurs marchandises, n’a fait qu’augmenter le risque de contamination.

De plus, depuis samedi, peu de magasins ont ouvert leurs portes. Toutefois, plus midi s’approche, plus les rues se vident.  L’une des particularités de la journée d’hier a été le respect strict de la fermeture avant 12h des magasins et épiceries.

L’exode urbain se poursuit à pied

Face à l’application stricte des consignes de confinement, bon nombre de ruraux, venus dans la capitale pour pratiquer diverses petites activités, n’ont d’autres choix que de rentrer chez eux à pied le soir tombant. En général, ils doivent parcourir une distance de 40 à 100 km.

Ils sont principalement composés de marchands ambulants de la capitale, tireurs de charrettes et pousse-pousse, gargotiers, marchands au détail de fruits et légumes sur les trottoirs, marchands ambulants de tisanes ou de café, réparateurs de parapluies… Une fois le couvre-feu levé, on les voit longer les routes nationales 1 et 7 depuis mardi.  Cette situation rend toujours perplexes les forces de l’ordre.

 

Sera R.

Les commentaires sont fermées.