Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Nouvel an malgache: objectif atteint pour Maiha

Nouvel an malgache: objectif atteint pour Maiha

 

La célébration du Nouvel an malgache a débuté hier. Ainsi, l’association Malagasy iray hasina (Maiha) a visité plusieurs foyers pour partager le « Afo tsy maty ». « Enfin, nous commençons à atteindre notre objectif de célébrer cet évènement dans chaque maison pour que les Malgaches puissent puisse adhérer progressivement à cette tradition », a annoncé Victorio Randriamihanta, président national de l’association.

Normalement, la célébration du Nouvel an malgache par l’association Maiha devrait se tenir hier au Tahala Rarihasina Analakely. Mais dans la mesure où aucun rassemblement n’est permis, l’association a décidé de partager l’« Afo tsy maty » dans divers foyers. « Nous avons formé une dizaine d’équipes pour ce projet », a-t-il annoncé. Ensuite, il a raconté que chaque famille était ravie de les accueillir et le message semble être transmis, car ceux qui ont reçu l’« Afo tsy maty » l’ont aussi partagé à leurs voisins ou familles.

En fait, l’« Afo tsy maty » est le symbole d’une lumière qui porte chance et qu’on allume à partir de 16 heures jusqu’au lendemain. Parfois, il est utilisé sous forme de lanterne. « Les Malgaches ne perdent pas le feu, la chaleur. Ils ne s’éteignent pas, ils brillent malgré la crise sanitaire qui sévit actuellement », a-t-il annoncé.

Ce jour, le programme se poursuit par le « Fafirano ». « Au petit matin, chacun verse de l’eau depuis sa tête en passant par la nuque et le cou. C’est un tso-drano ou bénédiction durant lequel on peut faire un vœu pour l’année », a-t-il expliqué. Puis, toute la famille déguste le « vary amin-dronono tondrahan-tantely » ou riz au lait arrosé de miel. Chaque ingrédient de ce plat a une signification spéciale pour la tradition. Le riz symbolise le bien, le lait celui de la vie et le miel pour que chaque vœu soit réaliser.

Notons que l’association Maiha compte actuellement plus de 4.000 membres dans tout Madagascar. Selon Victorio Randriamihanta, cette année, les Malgaches commencent à célébrer cet évènement chez eux. « Parce que le taom-baovao malgache n’est pas une fête, mais une tradition », a-t-il conclu.

Holy Danielle

Les commentaires sont fermées.