Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Haltérophilie-Qualification olympique Rosina Randafiarison : « Je suis pour le report des J.O »

Haltérophilie-Qualification olympique  Rosina Randafiarison : « Je suis pour le report des J.O »

 

Les Jeux olympiques de Tokyo viennent d’être reportés d’un an, à cause du coronavirus. Un coup dur pour les athlètes au seuil de la qualification comme la leveuse de fonte malgache, Rosina Randafiarison. Mais vu la situation actuelle, elle s’attendait à un report de cet événement planétaire.

La jeune haltérophile malgache, Rosina Randafiarison, a bien en tête les Jeux olympiques de Tokyo, prévus du 24 juillet au 9 août. Logique car c’est l’objectif qu’elle s’est fixé après des titres continentaux et médailles d’or récoltées l’année dernière. Mais c’était avant que la pandémie de coronavirus se propage dans le monde et qui atteint Madagascar.

Depuis les activités sportives sont à l’arrêt et les salles d’entraînement fermées, elle est l’une des athlètes qui se posaient des questions sur sa préparation en cas de report des Jeux. « Maintenant que les championnats d’Afrique seniors, derniers tournois qualificatifs pour les Jeux olympiques sont repoussés en juillet, je suis pour le report des Jeux également. Ce serait mieux pour tout le monde afin de se préparer à la qualification », estime la championne d’Afrique en titre chez les moins de 48 kg.

Bien avant cette information, loin du stade et de la salle, Rosina Randafiarison tente alors de s’entraîner comme elle peut. « Je me contente seulement d’un étirement, de musculation chez moi si normalement je dois m’entraîner biquotidiennement pendant la semaine. C’est loin d’être suffisant pour un athlète qui prépare une compétition internationale. Mais je dois vivre avec », regrette-t-elle.

Le titre africain à la portée

A 20 ans, Rosina, sauf accident, reste une valeur sûre pour l’haltérophilie malgache pour se qualifier aux Jeux de Tokyo. Elle a marqué l’histoire du sport malgache en 2019 avec ses 16 médailles d’or continentales et régionales. Dans son escarcelle, elle a rajouté un record continental de 72 kg en arraché chez les moins de 49 kg à Kampala, en Ouganda. Une performance remarquable pour Rosina qui a déjà un pied à Tokyo. Les championnats d’Afrique, prévus à Maurice en juillet restent une dernière épreuve de confirmation pour elle. C’est une compétition largement à sa portée.

Soafara Pharlin

Les commentaires sont fermées.