Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Chronique: Radio-trottoir + réseaux sociaux v.s vitesse de propagation du covid 19

Les informations du secteur informel ont des chances de devancer et de mieux correspondre à la réalité en rapport aux infos officielles concernant les différents chiffres relatifs tant au nombre des personnes atteintes du virus covid 19 qu’à celui des victimes. Ça va tellement vite qu’à peine on a le temps d’obtenir et de publier les chiffres que la réalité les a déjà dépassés. Les informateurs du secteur informel, qu’il s’agisse des rumeurs de radio-trottoir ou des milieux renseignés qui répandent les nouvelles par les réseaux sociaux, s’autorisent sûrement à anticiper en courant peu de risque de se tromper, tant la bête se propage de façon exponentielle à ce qui se dit,  primaire que je suis, exponentielle ne me parle pas assez, je traduis par «explosive» ça pète davantage dans ma tête et ça me guérit de toute tentation de mépriser le moindre risque tant pour moi que pour toute la communauté. Tant que les fake-news ne se préoccupent que de grossir les chiffres, il n’y a pas de mal au contraire on pourrait même se féliciter de leur participation à faire monter la tension et à faire craindre les lendemains, car à l’allure où ça se précipite le cas s’aggrave alors que le pic de l’épidémie s’éloigne. Cela signifie autant une forte dureté qu’une longue durée de l’épreuve à laquelle la population fait face que le pays doit surmonter.

Le Chef de l’état a assuré de sa présence constante, ce qui rassure l’opinion d’obtenir des infos de première main et la population de savoir le premier responsable assumer une veille en permanence.
Le pays a été parmi les derniers rattrapés par le covid 19. Les conditions de vie et le niveau de soins hospitaliers ne se comparent pas à ceux des pays avancés. À moins de circonstances que l’on a pas détectées jusqu’ici, à l’instar des pays qui se cherchent un développement, nous sommes de ceux qui risquent de payer à cette pandémie un prix encore plus fort que ce qui a été.
Le grand espoir repose sur le changement de comportement pour manifester une solidarité à l’échelle internationale. L’élan initié par la Chine, Cuba, la Russie pour apporter aide à l’Italie exprime bien une nouveauté non seulement du sens des secours mais surtout de l’importance et de la répartition utile des secours que chacun apporte.

À raison il est ardu d’imaginer un confinement à la «chinoise» dans le pays, cependant une image sert de symbole ou de référence. La tenue du festival de Cannes étant renvoyée à date ultérieure, ce sont les sans-abris à confiner qui montent les marches du Palais, et dans la grande salle où l’on déclare les gagnants des prestigieux prix, sont actuellement alignés des lits à distances respectant les règles d’éloignement.

Léo Raz  

Les commentaires sont fermées.