Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

17 cas de coronavirus confirmés : “restez chez vous “, dixit Andry Rajoelina

17 cas de coronavirus confirmés : “restez chez vous “, dixit Andry Rajoelina

Cinq nouveaux cas de coronavirus ont été détectés au sein des personnes en quarantaine. Le président de la République en appelle ainsi à la responsabilité de tout un chacun pour faire face à cette pandémie.

La liste des cas confirmés s’allonge. Lors de son intervention sur la chaîne nationale, hier, le président de la République, Andry Rajoelina, a annoncé l’existence de cinq nouveaux cas confirmés de Covid-19. Les porteurs avaient tous affrété le vol Air France AF 934 du 19 mars. Désormais, 17 personnes sont infectées sans que leur état de santé ne fasse l’objet d’une inquiétude. Dans un exercice de transparence, le chef de l’Etat a souligné que jusqu’ici, il n’y a aucun décès. « Tous ceux qui avaient été dans le même vol ont fait l’objet d’analyse sanguine », a-t-il noté.

Evoquant le cas des 22 personnes qui n’ont pas respecté l’obligation de quarantaine et qui n’ont pas répondu à l’appel des autorités (voir article par ail­leurs), le président n’est pas allé par quatre chemins. « L’auto­disci­pline et la pri­se  de responsabilité sont in­dispensables, afin qu’elles puis­sent se protéger et protéger leurs proches », a soutenu le président de la Républi­que. Le respect de la discipline constitue en effet le principal moyen de lutter efficacement contre cette pandémie. Raison pour laquelle, le chef de l’Etat a martelé ce point lors de son intervention.

Discipline

A en croire les explications du chef de l’Etat, environ 90% de la population de la capitale et de Toamasina ont respecté le confinement total. « J’invite tout un chacun à respecter cette mesure pour la santé de tous les Malgaches », a-t-il soutenu tout en insistant sur le respect des règles. « Si la Chine a pu contenir la propagation de ce virus, c’est grâce au respect de la discipline. Contrairement aux autres pays qui n’ont pas pu le faire (…). Nous n’en sommes pas là aujourd’hui et si tout le monde respecte cette mesure, nous n’arriverons pas au stade 2 de cette pandémie », a-t-il soutenu. En effet, Madagascar, à ce jour, est encore au stade 1.

En ce qui concerne les entreprises privées, le Prési­dent a rappelé qu’elles peuvent travailler librement pour le moment tout en s’organisant pour faciliter les déplacements des employés. A ce titre, une demande d’autorisation sera accordée par le centre de commandement opérationnel à Ivato. Au stade actuel de la pandémie, les autorités étatiques n’entendent pas freiner le soutien du secteur privé à l’économie.

Du reste, surfant sur la vague de la solidarité, le chef de l’Etat n’a pas manqué de soutenir que « Ce virus est notre ennemi commun. Il ne choisit ni catégorie ni personne » et que « Tout le monde peut être touché ».

J.P

Les commentaires sont fermées.