Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Chronique : tous dans le même bateau 

Le coronavirus est impartial et aveugle. Il fait abstraction de toute considération matérielle. La superficie de votre logement ne l’intéresse pas, pas plus que le nombre de voitures dans votre garage ou la taille de votre réfrigérateur. Athée, agnostique, croyant, pratiquant ? Cela vous regarde. Le coronavirus se moque même de savoir si vous êtes fanatique. Blonds comme les blés, noirs corbeau ou décolorés par la magie du coiffeur, crépus ou raides comme la justice ? Ni la couleur, ni la texture de vos cheveux n’influencera le virus. Equinoxe de printemps ou équinoxe d’automne, saison des pluies, cyclone, saison sèche ou puits à sec? Peu importe. Doudoune ou bikini ? C’est vous qui choisissez…

Le coronavirus n’a besoin que de voyageurs et nous lui en offrons, en veux-tu en voilà.

C’est une fois qu’il est là que les considérations matérielles refont surface. Mais n’accusons pas le coronavirus de petitesse, c’est un caractère exclusivement humain qui se révèle hélas aux moments les plus inopportuns.
Ces derniers jours, le vent de panique soulevé par l’arrivée imminente du coronavirus a conduit des inquiets, des prévoyants et des prudents à se préparer au pire, c’est-à-dire à remplir des caddies dans les grandes surfaces. Ces personnes représentent une infime minorité des plus ou moins 25 millions d’habitants que compte le pays. Mais c’est une minorité visible qui, par ses actes, rappelle à la grande majorité, tout aussi inquiète, qu’elle ne peut pas se permettre de se préparer au pire. C’est ainsi qu’on assiste à des scènes pathétiques de ruées sur des packs d’eau ou sur le papier hygiénique qui, ici comme ailleurs, semble concentrer toutes nos angoisses existentielles.

Le coronavirus est impartial et aveugle, on l’a bien compris. Mais si nous sommes tous dans le même bateau, nous n’avons visiblement pas oublié qu’il comprend un pont supérieur, un pont inférieur, un entrepont et une cale.

 

KembaRanavela

 

Les commentaires sont fermées.