Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Activités culturelles : les reports se multiplient

Activités culturelles : les reports se multiplient

Avec cette crise sanitaire mondiale, plusieurs organisateurs événementiels ont décidé de reporter leurs activités. Ambondrona, RFC… Coronavirus vient de faire son entrée ravageuse dans le monde de la culture.

Il y a quelques jours, le groupe Ambondrona était encore en pleine étude sur le fait de reporter son grand concert qui devrait se dérouler le 5 avril au Coliseum d’An­tsonjombe. Et hier, la page Facebook du groupe a annoncé officiellement sa décision. Le spectacle très attendu sera reporté. Le groupe s’excuse ainsi pour les désagréments causés par cette situation. Notons que le billet du concert était déjà en vente depuis quelques jours. « Ceux qui ont envie de rendre leur ticket, le dernier délai est prévu jusqu’au 23 mars. Ensuite, ceux qui désireront les garder, ils seront encore validés pour le prochain spectacle. Et enfin, ceux qui ont payé par Mvola auront des messages », a déclaré le groupe sur sa page.

De leur côté, les organisateurs du festival Rencontres du film court Madagascar viennent aussi de poster un communiqué de presse sur sa page officielle, en annonçant que la 15e édition sera aussi reportée à une date qui sera communiquée ultérieurement. « Dès que l’évolution de la situation nous le permet, nous communiquerons les nouvelles dates pour le déroulement du festival ». En effet, les organisateurs sont déjà fin prêts pour cette prochaine édition, malheureusement, la crise sanitaire est survenue. « Nous continuerons à faire la promotion du cinéma malgache et africain sur nos différentes plateformes numériques et réseaux sociaux », a-t-il annoncé.

Et enfin, après la déclaration du président de la République hier, tout rassemblement sera désormais interdit. Ceci impliquera les cabarets, les spectacles… De ce fait, la boite de nuit Taxibe Antaninema a décidé de ne plus recevoir des noctambules depuis hier soir.

« Nous avons déjà pris des précautions au cas où cette situation arriverait. Néanmoins, nous sommes tout de même face à plusieurs dilemmes », a annoncé l’un des organisateurs évènementiels qui a déjà payé la location de salle pour une soirée, et aussi les diverses taxes… « Serons-nous remboursés ? », telle est sa question.

Holy Danielle

 

Les commentaires sont fermées.