Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Altercation entre deux élus à Antsiranana : le cabinet de la VPAN apporte ses preuves

Rebondissement dans le litige opposant deux personnalités d’Antsiranana après les révélations des membres du cabinet de la vice-présidente de l’Assemblée nationale, Jocelyne Maxime Rahelihanta, au cours d’une conférence de presse à l’Hôtel de la Poste à Antsiranana, hier après-midi.

Les membres du cabinet de la vice-présidente de l’Assemblée nationale, Jocelyne Maxime Rahelihanta, ont apporté hier, plus d’éclaircissements sur la situation ayant abouti à une scène déplorable entre cette parlementaire et le maire de la commune urbaine d’Antsiranana, Jean-Luc Djaovojozara. Ils ont révélé que le maire a été mis au courant de ces travaux en participant à la réunion d’élaboration de ces projets sous son premier mandat.

La Personne responsable des marchés publics (PRMP) de la Préfecture d’Antsi­ranana, ordonnateur du budget y afférent, a d’ailleurs adressé un pli sous le bordereau d’envoi n° 28 du 27 février 2018 à la commune urbaine d’Antsiranana qui a accusé réception sous le numéro 681 du 27 février 2018 en plus de l’ordre de services délivrée à l’entreprise adjudicataire du marché en date du 10 mars 2020.

Les conférenciers ont donc affirmé que le maire ne peut pas ignorer ces projets portant sur l’éclairage public et les curages de canaux d’évacuation dans sa ville. Par contre, il tente d’arrêter le projet pour prouver les accusations de détournements des fonds du CLD qu’il a portées durant sa campagne électorale contre la députée Jocelyne Maxime.

Les membres du cabinet de la vice-présidence de l’Assemblée nationale pour la province d’Antsiranana et les membres du parti TGV/Mapar local ont alors réitéré leurs souhaits sur la publication de la série d’investigations menée par l’Inspection générale de l’Etat qui a entraîné la suspension temporaire du maire d’Antsiranana pour ne pas induire les contribuables en erreur.

Manou

Les commentaires sont fermées.