Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Elections : le ministre de la Justice dénonce toute spéculation

Elections : le ministre de la Justice dénonce toute spéculation

Le ministre de la Justice, Johnny Andriamahefarivo, s’est exprimé hier face à la requête de certains groupes demandant l’annulation des dernières élections à Mada­gas­car. Pour lui, il faut couper court à toute spéculation. Etant donné que plusieurs pays ont déjà validé les élections, il n’est plus nécessaire de créer la polémique sur le sujet. «Il est étonnant de voir que certains aspirent à de nouveaux troubles dans le pays pendant que l’Etat est à pied d’œuvre pour développer le pays», a déclaré le ministre, hier, à la Cour suprême Anosy, en marge de la remise officielle de matériels au ministère de la Justice par le Pnud. Pour lui, tout n’est que manipulation pour déstabiliser le pays puisque la Haute cour constitutionnelle (HCC) a proclamé les résultats. «Il lui appartient également de trancher sur le sujet si nécessaire», a-t-il affirmé.

L’opposition réclame en effet la réorganisation des élections, à l’instar de certains pays d’Afrique. Une situation inconcevable d’après le ministre de la Justice. «Madagascar un pays souverain. Nous avons nos propres règles non compa­rables à celles des autres pays comme le Malawi ou le Kenya», a-t-il fait savoir. Johnny Ri­chard Andriamahefarivo estime de ce fait qu’il est temps d’avancer vers le développement. «A qui bénéficie le troub­le ?», s’est-il d’ailleurs inter­rogé.

6.000 dossiers en instance

Par ailleurs, le ministre  de la Justice a évoqué une certaine difficulté auprès de son département. 6.000 dossiers sont effectivement en instance auprès de la Cour suprême. «Outre le manque de moyens matériels, les moyens humains font également défaut, notamment les juges», a expliqué le ministre de la Justice. Cela est dû notamment au concours de recrutement au sein de l’ENMG qui n’a toujours pas repris. Le Pnud a ainsi fait don de plusieurs matériels pour soutenir l’amélioration du fonctionnement de la Justice à Madagascar, particulièrement à la Cour suprême et à la Haute cour de justice (HCJ).

«Cette initiative s’inscrit dans l’appui du Pnud aux efforts menés par le ministère de la Jus­tice et aux juridictions à tous les niveaux pour consolider l’État de droit par le biais d’institutions judiciaires fortes, efficaces, redevables et au service de la population», a déclaré pour sa part le représentant résident du Pnud à Madagascar, Marie Dimond.

T.N

Les commentaires sont fermées.