Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Littérature jeunesse : « Les Robinsons de l’île Tromelin » en édition bilingue

Littérature jeunesse : « Les Robinsons de l’île Tromelin » en édition bilingue

Quatre ans après sa première publication, « Les Robinsons de l’île Tromelin » aura droit à une édition bilingue, français-malgache, qui paraîtra le mois prochain aux éditions Editions Jeunes Malgaches.

La traduction de ce livre écrit par Alexandrine Civard-Racinais et sa­vamment illustré par Aline Bureau a été confiée aux soins de Veloniaina Rabakoly. « Son travail a bénéficié de l’apport inestimable de sa sœur Bako Nirina Rasoarifetra, seule ar­chéo­logue malgache à avoir posé le pied sur l’île de Tromelin dans le cadre des campagnes de fouil­les archéologiques menés entre 2006 et 2013 sous la direction de Max Guérout », souligne l’auteure. Le nouvel ouvrage sera présenté à l’occasion de la 16e édition de la Foire du livre d’Antananarivo.

L’histoire prend la direction de l’île de Sable, rebaptisée plus tard l’île Tromelin, et nous propose de suivre l’incroyable épopée des esclaves malgaches qui y ont été abandonnés. « Le 31 juillet 1761, Tsimiavo est à bord de l’Utile. Cette jeune Malgache a été embarquée clandestinement dans les cales de ce navire de commerce avec 159 autres esclaves. Au cœur de la nuit, leur destin bascule : l’Utile heurte un récif de corail et fait naufrage. Les rescapés échouent sur un îlot de sable blanc et de cailloux, perdu au milieu de l’océan Indien. Quand l’équipage blanc prend le large sur une embarcation de fortune, Tsimiavo et les siens se retrouvent seuls, oubliés de tous », résume l’éditeur.

Ce livre à succès d’Alex­and­ri­ne Civard-Racinais a remporté une série de récompenses comme le Prix de Littérature jeunesse Unicef et le Prix Phileas Fogg Jeunesse (2017), le Prix du Roman Historique Jeunesse (2018), le Prix Ravinala du livre voyageur et le Prix Philosophia Jeunesse (2019).

Joachin Michaël

Les commentaires sont fermées.