Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Coronavirus à Wuhan : un charter indien embarque un étudiant malgache

Coronavirus à Wuhan : un charter indien embarque un étudiant malgache

Le rapatriement des étudiants malgaches en Chine n’est pas encore envisageable à l’heure actuelle. Néanmoins, un étudiant malgache de Wuhan a eu la chance d’être embarqué dans un avion militaire indien en mission médicale en Chine. Il sera mis en quarantaine en Inde avant de rejoindre la Grande île.

Suite à des négociations de haut niveau avec le gouvernement chinois, le gouvernement indien a reçu l’autorisation de dépêcher un vol charter militaire afin de transporter des mé­dicaments à Wuhan, l’épicentre du coronavirus en Chine. A noter que cette ville abrite une cinquantaine d’étudiants malgaches.

Profitant de son escale à Wuhan, ce charter indien a évacué plusieurs ressortissants indiens et ceux d’au­tres pays, parmi lesquels figure un étudiant mal­gache.

Mise en quarantaine

Conformément aux procédures sanitaires en vi­gueur, cette personne sera mise en quarantaine en Inde et sera rapatriée par la suite, à Madagascar. Ce geste fort en symbole de la part du gouvernement indien témoigne de la bonne relation entre nos deux pays.

Par ailleurs, les parents des étudiants malgaches boursiers en Chine appellent le Gouvernement à subventionner leurs enfants. En effet, face à la propagation du coronavirus, le coût de la vie en Chine a connu une hausse. Par conséquent, les bourses d’études ne suffisent plus à couvrir les besoins des étudiants malgaches.

Contrôle renforcé à Madagascar

A Madagascar, « Pour éviter l’entrée du coronavirus, les transports aérien et maritime sont strictement con­trôlés », a affirmé le ministre du Tourisme, des transports et de la météorologie, Joël Randriamandranto, hier. Les contrôles sanitaires au ni­veau des ports et aéroports sont renforcés. Tous les mi­nistères concernés sont ac­tuellement à pied d’œuvre dans cette phase de préparation et d’anticipation.

Récemment, deux ba­teaux de croisière ont été interdits d’entrée dans le pays. « Tous les bateaux qui font escale à Madagascar, feront l’objet d’une enquête, leurs dix derniers ports d’escale et la composition des équipages, avant de délivrer une autorisation d’entrer à Madagascar », a-t-il expliqué.

« Les contrôles se poursuivent bien évidemment. Deux mesures peuvent être prises, soit la personne soupçonnée sera mise en quarantaine, soit, si c’est nécessaire, elle sera in­terdite d’entrée », a-t-il conclu.

 

NT

Les commentaires sont fermées.