Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Construction du pont Mangoky : les financements déjà disponibles

Construction du pont Mangoky : les financements déjà disponibles

Après plusieurs mois de négociations techniques pilotées par le ministère de l’Aménagement, de l’habitat et des travaux publics (MAHTP), le Fonds saoudien pour le développement (FSD) a accordé un financement supplémentaire de 20 millions USD au gouvernement malgache pour la construction du pont Mangoky, un projet d’envergure dans le Sud. La pré-signature de l’accord de financement a eu lieu le 20 février à Riyad (Arabie Saoudite).

Long de 880 mètres, le pont Mangoky, situé sur la RN9 (PK 199+ 700), sera le plus long pont de Madagas­car. Le projet de construction de ce pont entre dans le cadre de la réhabilitation et du bitumage complet de la RN9, dont l’objectif est de supprimer définitivement le recours au bac de passage à Bevoay. La structure servira à la fois de franchissement et d’ouvrage d’irrigation. Le projet comprend également la construction d’ouvrages connexes, comme la réhabilitation de 10 km de pistes rurales, les forages pour l’adduction d’eau potable, la construction de postes de gendarmerie, de centres de santé et d’écoles. Cette infrastructure viendra parachever ce qui a été réalisé jusqu’ici dans l’Atsimo Andrefana, après la reconstruction de la RN9 entre Toliara et Anala­mi­­sampy, incluant le pont de Befandriana Sud, sur financement de la Banque africaine de développement (Bad). La durée du projet est de 54 mois et l’achèvement des travaux est prévu en juillet 2024.

Un projet de 60 millions USD

Quatre bailleurs de fonds ont pris part au financement de ce projet d’envergure à hauteur de 60 millions USD : 20 millions USD chacun pour le FSD et la Banque arabe pour le développement économique en Afrique (Badea) ; 10 millions USD chacun pour le fonds Koweitien et le Fonds de l’Opep pour le développement international (Ofid). Faut-il rappeler que l’Etat malgache contribue à ce projet à hauteur de 4,28 millions d’USD.

Durant le déplacement en Arabie Saoudite, d’autres projets routiers ont été discutés, comme la réhabilitation de la RN43 et la RN5 ainsi que la réhabilitation de deux tronçons de routes majeures de la RNT 12A reliant Vangaindrano à Tao­lagnaro et de la RN 9 de Manja à Dabaraha. L’objectif est de bitumer entièrement le réseau routier du corridor sud de Madagascar.

Riana R.

Les commentaires sont fermées.