Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Coronavirus : vers la suspension des vols entre Nosy Be et l’Italie ?

Coronavirus : vers la suspension des vols entre Nosy Be et l’Italie ?

Quelques heures après son atterrissage à l’île Maurice, l’avion de la compagnie aérienne Alitalia a été renvoyé en Italie, hier. 300 passagers se trouvaient à bord dont ceux en provenance de Lombardie et de Vénétie, les épicentres de l’épidémie en Italie. A Madagascar, les autorités vont-elles suspendre le vol direct entre Nosy Be et l’Italie, les réunions battent leur plein depuis quelques jours.

L’inquiétude monte face à la propagation du coronavirus. Outre les mesures de précaution prises à l’aéroport international d’Ivato et la suspension des vols vers la Chine par la compagnie Air Madagascar, les autorités malgaches en réunion depuis plusieurs jours avec d’autres parties prenantes n’ont pas encore pris de décision concernant la liaison aérienne directe entre Nosy Be et l’Italie.

On compte actuellement sept morts, 160 infectés par le virus et 11 villes mises en quarantaine en Italie, rapportent les presses étrangères. Une nouvelle qui n’a pas laissé indifférent les opérateurs touristiques dans la Grande île, particulièrement ceux de Nosy Be qui accueil­lent le plus important con­tin­gent de touristes italiens.

16.000 touristes italiens

Questionné à ce sujet, Adolphe Samsidine, président de l’Office régional du tourisme de Nosy Be (ORT­NB) annonce que «Les rencontres avec les opérateurs et les autorités locales s’enchaînent actuellement, mais aucune décision n’a encore été prise, car le vol direct qui relie Nosy Be à l’Italie, ne devrait reprendre que vers fin mars».

En effet, entre mars et décembre, la compagnie italienne Nios assure une liaison directe entre l’Italie et Nosy Be, à raison de deux vols par semaine. A partir de janvier, les vols directs sont en arrêt en raison de la pé­riode des pluies et la fermeture de plusieurs hôtels pour entretien et réparation. Grâ­ce à ce vol direct reliant l’Ita­lie à Nosy Be, près de 16.000 touristes italiens visitent l’île aux parfums chaque année.

Tourisme de croisière

Toutefois, le bateau Ita­lien Costa Mediteranea qui a fait une touchée à Nosy Be le 21 février est de passage à Toamasina actuellement. Le même bateau devrait accoster à Nosy Be au début du mois de mars. Cependant, le doute s’installe face à la propagation du Coronavirus en Italie.

Du côté du ministère des Transports, du tourisme et de la météorologie, le ministre Joel Randriamandranto prévoit une rencontre avec la presse ce jour, après des réunions avec plusieurs au­torités concernées depuis plusieurs jours.

Force est de constater que la propagation du Coro­navirus coûte cher aux compagnies aériennes dans le monde depuis le début de l’année. L’Association in­ternationale du transport aérien (Iata) estime sa perte jusqu’à  30 milliards de dollars. Pour rappel, la compagnie aérienne Air Madagas­car suspend ses vols vers la Chine jusqu’au 30 avril 2020.

Après le secteur aérien, c’est le tourisme qui paie le prix fort face à la propagation du coronavirus dans le monde. Pour rappel, l’Egyp­te est le seul pays africain touché par l’épidémie à ce jour.

Rakoto

Les commentaires sont fermées.