Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Arrestation d’un militant : la société civile monte au créneau

Les plateformes de la société civile ont dénoncé  la récente arrestation d’un militant des Droits de l’Homme, Thomas Razafin­dremaka,  à Ihosy samedi. Elles soupçonnent que le motif de l’arrestation ait été monté de toutes pièces pour faire taire ce militant.

Poursuivi pour « extorsion de fonds et escroquerie », Thomas Razafindremaka aurait été placé sous mandat de dépôt depuis lundi. La Plateforme nationale des organisations de la société civile de Madagascar (pfnoscm) craint que son incarcération ait un rapport avec sa récente dénonciation à l’encontre du Procu­reur d’Ihosy.

« Ce dernier est furieux contre Thomas qui a dénoncé une malversation qu’il a constatée auprès du tribunal d’Ihosy, ce qui a amené la DPI (Di­rection de la promotion de l’intégrité) auprès du ministère de la Justice à ouvrir une enquête au sein du tribunal local, au mois de janvier 2020 », souligne le bureau national du Pfnoscm dans un communiqué, mardi.

De leur côté, les plateformes de protection des Droits de l’homme ont déjà pris des mesures par rapport à cette affaire. Le Haut commissariat pour le droit de l’Homme (HCDH) a affirmé son intention de constituer un pool d’avocats pour défendre le militant détenu en prison. Pour sa part, la Commis­sion nationale indépendante pour le Droit de l’Homme est déjà sur terrain pour ouvrir une enquête.

Tsilaviny Randriamanga

Les commentaires sont fermées.