Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Adduction d’eau potable : 11.600 bénéficiaires à Ampefy

Adduction d’eau potable : 11.600 bénéficiaires à Ampefy

La ministre de l’Eau, de l’assainissement et de l’hygiène, Voahary Rakotovelomanantsoa, a lancé un projet de partenariat public privé, relatif à  l’adduction d’eau potable à Ampefy, hier.  Les travaux durent 120 jours et 11.600 personnes vont en bénéficier dans un premier temps, car la deuxième phase à achever avant le 26 juin, profitera à de nombreux fokontany de la localité.

Il s’agit de concrétiser l’Objectif de développement durable n°6 : « Garantir l’accès de tous à l’eau et à l’assainissement et assurer une gestion durable des ressources en eau ». D’après le gouverneur de l’Itasy : « l’accès à l’eau potable est un droit fondamental qui s’inscrit parfaitement dans les objectifs fixés par le président de la République».

Et, de souligner que ce projet est l’exemple concret du Velirano n° 2 et n°3. « L’adduction d’eau potable est aussi la base du développement durable », a-t-il poursuivi. Comme cette région est aussi connue pour sa verdure et ses sites touristiques, le maire de la commune a avancé que ce projet va de pair avec la construction imminente d’un village touristique qui devrait augmenter le nombre des visiteurs.

« L’adduction d’eau potable fait partie des projets dans le cadre de Partenariat public privé (3P). C’est aussi un moyen d’instaurer la décentralisation effective émergente », a expliqué la ministre de l’Eau. Elle admet toutefois les difficultés liées à la gestion de l’eau et n’a pas manqué d’évoquer la situation dans le Sud. « Je me suis moi-même rendue dans le Sud afin de constater de visu la situation. Des mesures d’urgence s’imposent. Trois citernes sont dépêchés sur les lieux, mais c’est loin d’être suffisant », a-t-elle poursuivi.

T.R

Les commentaires sont fermées.