Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Mialy Rajoelina : « Je suis l’affaire Tahisy de près »

Mialy Rajoelina : « Je suis l’affaire Tahisy de près »

La nouvelle sur la mort d’une jeune fille enceinte, dénommée Tahisy, se répandit comme une traînée de poudre, à tel point que cette histoire tragique n’a pas laissé indifférente la première dame, Mialy Rajoelina, ambassadrice de la lutte contre les violences basées sur le genre.

«Je surveille de près l’affaire Tahisy. Le dossier est déjà entre les mains du BFP (Brigade féminine de proximité» et de tous ceux qui œuvrent dans la lutte contre les violences basées sur le genre. On dispose déjà d’une loi, pour lutter contre la violence, et il faut l’appliquer.  La mise en place d’un Tribunal spécial pour traiter les cas de violences basées sur le genre, permettrait de clarifier cette affaire. Je condamne fermement les violences sous toutes ses formes», a-t-elle réagi.

«Je tiens à sensibiliser toutes personnes témoins des violences faîte aux femmes, à appeler les numéros verts 147 ou 813. Il y a aussi le centre spécialisé à Maha­masina. Vous pouvez également me laisser un message à l’Association Fitia» a lancé la première dame Mialy Rajoelina, sur la page facebook de l’Association Fitia, dont elle est la présidente et fondatrice.

Obligation de dénoncer

«Quand on est face à ce genre d’affaires, la loi oblige les citoyens à dénoncer les violences surtout quand les victimes sont des femmes ou des jeunes filles ou des personnes dans un état de fébrilité. On peut faire un signalement anonyme, c’est à nous d’agir d’office sur saisine  par la suite. En matière de violences basées sur le gen­re, la plupart des cas sont des violences domestiques et dans la plupart du temps, les victimes n’osent pas porter plainte par peur (…)»,  a ex­pliqué le Commissaire Aina.

 

T.R

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique