Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Lutte contre l’insécurité dans le Sud : le PM exige une forte implication des autorités locales

Lutte contre l’insécurité dans le Sud : le PM exige une forte implication des autorités locales

Dans le cadre d’une série de visites menées par le Premier ministre, Christian Ntsay, ainsi que quelques membres du gouvernement dans le sud du pays, le gouvernement a interpellé les autorités locales face à la recrudescence de l’insécurité. C’était le cas hier, dans quelques districts et les régions Androy et Anôsy, dont Ambovombe et Amboasary Sud, des localités où le taux d’insécurité reste élevé.

Le chef de gouvernement a de ce fait donné de fortes con­signes aux responsables locaux pour que la situation change. A cet effet, il a dénoncé notamment la complicité de certains élus ou représentants étatiques avec les malfaiteurs, qui fait que les actes de banditisme sont difficiles à éradiquer dans la région.

Coordination

Le locataire de Mahazoarivo souligne que la lutte contre l’insécurité n’est pas seulement une  responsabilité des forces de l’ordre. Il souligne que l’Organe mixte de conception (OMC), composé notamment des autorités administratives et des magistrats, a été créé pour aider les Forces de défense et de sécurité dans l’accomplissement de leur travail.

«Tout le monde doit coordonner les tâches pour un rapide rétablissement de l’ordre et de la sécurité. C’est ce qui manque actuellement et que nous devons rattraper», souligne Christian Ntsay.

Le Premier ministre a été par ailleurs très ferme en indiquant que les forces de l’ordre ne font qu’exécuter les ordres dans leur travail d’instauration de la paix dans la région. Il appartient par contre aux autorités civiles, dont les Préfets et Chef de district, de faire en sorte que les opérations menées dans ce sens réussissent.

En d’autres mots, ces représentants étatiques doivent être capables de maitriser la situation dans les localités où ils ont été nommés, étant donné qu’ils sont les seuls à pouvoir donner l’ordre aux forces de l’ordre au niveau local. Le Chef du gouvernement a également annoncé que bientôt, une base militaire sera construite dans la région pour assurer une paix pérenne.

Tsilaviny Randriamanga

Les commentaires sont fermées.