Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Madagascar il y a 100 ans

Colis postaux (2)

 

(Suite et fin.)

Ne préjugeons pas, mais tout de même nous ne pensons pas qu’avec les méthodes de bousillage en usage, non pendant la guerre, mais surtout depuis, nous ne voyons pas la douane soit surchargée de besogne.

Une fois déjà, nous avons dit : « Pour arriver à mettre fin à cet état de choses, adressons-nous à la Chambre de commerce de Paris. Cela serait l’affaire de la Chambre consultative. Il y a évidemment une dépense à faire. »

Lorsque parvint à la connaissance des prospecteurs qu’un décret interdisait les recherches, les colons se réunirent au théâtre où après un exposé de la situation, les textes de câblos à expédier à toutes les puissances du jour adoptés, on tendit un chapeau : billets et pièces blanches y tombèrent à foison.

Si cela est nécessaire, que l’on recommence ; il n’y aura pas de boudeurs.

 

Une lettre

 

On nous écrit : « Certainement, le renvoi à un mois de l’adjudication de trois ponts du chemin de fer d’Antsirabe vous a échappé, sans quoi vous l’auriez signalé.

« Pourquoi cette remise à un mois, les entrepreneurs étaient prêts à soumissionner ici ?

« À tant faire que de reporter l’adjudication, il eût mieux valu la reporterà une date ultérieure, quand le ciment aurait été offert à meilleur marché qu’actuellement.

« Ces ponts sont près d’Antsirabe, il n’y avait donc pas péril en la demeure. »

Un Entrepreneur.

 

Le mauvais temps

Du Petit Journal de la Colonie :

Le chef de la province de Farafangana a fait connaître télégraphiquement à la date du 12 janvier que le mauvais temps persistait dans la subdivision.

À Morondava, aux dégâts mentionnés dans le Journal officiel du 10 janvier, il faut ajouter qu’il y a eu des dégâts à la toiture du logement des élèves de l’école régionale et que la digue de la route de Mahabo a été abîmée dans sa partie située à la sortie de Morondava.

Le chef de la province de Vatomandry a fait connaître à la date du 9 janvier que des pluies persistantes ont compromis la récolte du riz de première saison et que les crues violentes de rivières ont emporté quelques ponts.

La Tribune de Madagascar

www.bibliothequemalgache.com

 

Les commentaires sont fermées.