Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Coronarivurs : renforcement du contrôle sanitaire aux ports

Coronarivurs : renforcement du contrôle sanitaire aux ports

Même si la suspension des vols en provenance ou vers la Chine reste en vigueur, le trafic maritime continue de plus belle et ne connaît aucune restriction. Comme le risque de propagation de coronavirus est élevé et que près de 25 pays sont actuellement touchés, les ministères de la Santé et du Tourisme ont déjà pris les dispositions nécessaires pour prévenir au mieux l’épidémie. Outre les aéroports, les ports de la Grande île sont également sous haute surveillance.

Pour l’heure, l’Organisa­tion mondiale de la santé (OMS) confirme qu’il n’y a aucun cas de coronavirus à Mada­gas­car. Toutefois, la Grande île fait partie des pays vulnérables, disposant d’une capacité de résilience limitée, en l’occurrence la logistique nécessaire pour mettre en quarantaine tous les passagers en provenance de la Chine. Le seul moyen d’y faire face est de renforcer les mesures de contrôle sanitaire aux frontières.

« Il faut que les hôpitaux au niveau de chaque région soient prêts à faire face à l’épidémie. Aucun cas de coronavirus n’est à signaler à Madagascar, comme dans tous les pays africains d’ail­leurs. Ce qu’il faut faire c’est de sensibiliser les citoyens. Au­jourd’hui, tous les pays sont en train de se préparer. Nous sommes satisfaits des préparations à Madagascar », a expliqué  le docteur Charlotte, représentant de l’OMS à Madagascar.

Hier lors d’une conférence de presse conjointe, les ministères de la Santé et du Transport ont recommandé « aux navires et ses consignataires de respecter les mesures d’arraisonnement et de communiquer au préalable à la capitainerie les informations relatives aux états de santé des passagers aux ports de partance et de transit »

Au niveau des aéroports, le ministère de tutelle a réitéré qu’il est formellement interdit de transporter  des passagers vers la Chine, ou en provenance de ce pays. Le cas échéant, la mise en quarantaine sera obligatoire.

Le contrôle administratif et sanitaire sera aussi renforcé dans les gares routières. Les responsables sont tenus de prendre tous les renseignements relatifs  aux passagers et de les conserver pendant au moins quatre semaines. Les partages des informations doivent également être fluides entre le personnel sanitaire et les agents communautaires.

Sensibiliser la population

La vigilance est de mise. Les responsables sensibilisent aussi à éviter tout contact rapproché avec des personnes présentant des problèmes respiratoires et ayant séjourné récemment en Chine et d’appeler le numéro vert 910 en cas de suspicions afin d’éviter les désinformations.

Comme il vaut mieux prévenir que guérir, la population et aussi priée d’adopter des comportements aussi simples qu’utiles, comme le fait de se laver les mains fréquemment, et d’éviter tout contact avec des personnes ayant séjourné récemment en Chine.

Tiana R

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique