Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Nouveau gouvernement : suspense autour du remaniement

Nouveau gouvernement : suspense autour du remaniement

Le remaniement gouvernemental semble en attente. La situation dans laquelle se trouve le pays, en serait sans doute la raison.

L’attente paraît longue. Cela faisait déjà quel­ques semaines que les ministres ont fait l’objet d’une évaluation. D’ailleurs, à en­tendre toutefois les explications du Président de la République une semaine au­paravant, ces évaluations étaient sur le point d’être

bouclées. Normalement, les mem­bres du nouveau gouvernement devaient être dévoilés ce week-end ou hier. Mais d’après certains observateurs, les interventions de l’Etat en faveur des victimes des intempéries expliquent ce retard.

Le Chef de l’Etat ainsi que le Premier ministre étaient sur le front pour venir en aide aux sinistrés. Andry Rajoelina a mené une opération de sauvetage avec l’Armée dans des communes victimes des fortes inondations durant le week-end. De son côté, le Chef du gouvernement a été également au chevet des  sinistrés à Amba­tondrazaka.

Recrutement et remaniement !

Pourtant, un autre fait qu’il ne faudrait pas ignorer, est le recrutement des différents experts, annoncé par le gouvernement. Les explications fournies à ce propos ont permis de savoir que les postulants sélectionnés pourraient être nommés comme de simples techniciens à un poste de ministre. De ce fait, il n’est pas étonnant que le Chef de l’Etat choisisse des noms parmi les candidats pour composer le futur gouvernement. Et comme la date butoir du dépôt de dossier a été fixée le 24 janvier, cela pourrait aussi être la raison de ce retard.

A l’heure actuelle, ce ne sont que des suppositions, vu que peu d’informations filtrent sur ce sujet. Pour le moment, le détail déjà con­firmé est la suite de l’évaluation qui aboutira à un mini-remaniement, c’est-à-dire que seuls quelques ministres seront remerciés. Il s’agirait probablement de ceux qui sont à la tête des départements n’ayant pas pu atteindre les objectifs fixés dans le contrat du programme au­quel ils ont été soumis. Le Chef de l’Etat lui-même a confirmé cela au cours d’un entretien avec les journalistes au Palais d’Etat Iavoloha, il y a une semaine.

Tsilaviny Randriamanga

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique