Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Détournement à la Kraoma : L’ex-DG placé sous MD

Détournement à la Kraoma : L’ex-DG placé sous MD

Déféré samedi auprès du Pôle anti-corruption (Pac) aux 67 Ha, l’ancien DG de la société Kraoma a été placé sous mandat de dépôt. Au total, neuf personnes sont impliquées dans l’affaire.

L’affaire concerne le dé­tournement de plus de 88 milliards d’ariary, auprès de la société Kraoma entre 2016 et 2018. Le dossier ayant été transmis par la police économique auprès du Pac, ce dernier a procédé aux enquêtes. Neuf personnes sont alors impliquées dans l’affaire et ont été entendues.

Après défèrement, quatre personnes ont été placées sous mandat de dépôt dont l’ex DG, Jean-de-Dieu Arsène Rakotoarisoa, un commercial, un transitaire et une gérante d’une société. Quant aux cinq autres inculpées, certaines ont été placées sous contrôle judiciaire tandis que d’autres ont obtenu une liberté provisoire. A noter que le défèrement qui devait se tenir vendredi, a été reporté à samedi, sachant que le Pac ne travaille pas le vendredi.

Outre le détournement de plus de 88 milliards d’ariary, d’autres chefs d’inculpation pèsent également sur les suspects, notamment l’abus de biens sociaux et le vol de 35.000 tonnes de chrome. Joint au téléphone hier, le procureur de la République auprès du Pac a fait savoir que les enquêtes se poursuivront les 4 et 5 février.

Des anciens leaders impliqués ?

Questionné sur l’éventuelle implication d’un an­cien conseiller de l’ex-président de la République, Hery Rajaona­rimampianina et d’au­tres anciens proches de ce dernier, le Procureur a indiqué que cela n’a pas encore été mentionné dans le dossier déféré, samedi.

A noter que l’avocat de l’ex-DG a fait appel à la Haute cour de justice (HCJ) pour qu’elle auditionne un ancien dirigeant de l’ex-régime. Ar­rêté mardi à Ambohiman­ga­kely, son client continue d’ail­leurs de nier les faits, d’autant plus que celui-ci a déjà donné sa démission deux ans avant le début des enquêtes.

Cependant, « Les prochaines enquêtes nous en diront davantage », a-t-il précisé.  Des bruits courent en effet selon lesquels Jean-de-Dieu Arsène Rakotoarisoa ne serait qu’un pion dans cette affaire, mais que des anciens hauts dirigeants lui auraient mis la pression. L’issue de l’histoire devrait-être connue prochainement.

 

Tahina Navalona

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique