Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Le sinistre national déclaré : Andry Rajoelina au chevet des sinistrés

Le sinistre national déclaré : Andry Rajoelina au chevet des sinistrés

Face aux énormes dégâts causés par les intempéries, un Conseil de gouvernement exceptionnel  tenu hier, a décrété le sinistre national. Pour sa part, le Chef de l’Etat est venu au chevet des sinistrés, dans la partie ouest du pays. 

Mitsinjo, Maevatana­na et Mahajamba sont les trois localités visitées par le président de la République, Andry Rajoe­lina, hier. Les intempéries ont fait de lourds dégâts, notamment dans certaines régions du Boeny et du Nord.

A Mahajamba, selon les informations fournies, la dé­légation conduite par le Chef de l’Etat lui-même, en compagnie du ministre de la Dé­fense nationale, Richard Rako­to­nirina, a évacué à bord d’une vedette rapide près d’une dizaine de femmes et enfants. Andry Rajoe­lina a par ailleurs saisi cette occasion pour répondre aux besoins urgents de la population. Dans ce sens, il a également mobilisé les responsables étatiques. D’ailleurs, aussi paradoxale que cela puisse paraitre, c’est la première fois que le district de Mitsinjo reçoit un président de la République, depuis cinquante ans.

Déclaration du sinistre national

Impératif.  En tout cas, hier dans la matinée, le Chef du gouvernement, Ntsay Christian, a conduit à Maha­zoarivo, une réunion d’urgence du Conseil national de gestion des risques et catastrophes ainsi qu’un conseil de gouvernement. L’objectif a été d’évaluer l’étendue des dégâts et de répondre de façon adéquate aux urgences du moment.

Ainsi, l’état de sinistre national est décrété. « Selon les dispositions de la loi n°2015-031 du 12 février, relative à la Politique nationale de gestion des risques et catastrophes et celles de son décret d’application n°2019-1954 du 28 octobre 2019, un décret pris en Conseil du gouvernement constate cette déclaration de sinistre national. « Un Conseil du Gouver­ne­­ment exceptionnel a ainsi lieu aujourd’hui même, en vue d’adopter ce décret », note le communiqué.

Mobilisation des partenaires

Dans sa missive, le gouvernement  n’a d’ailleurs pas manqué de faire appel à tous les acteurs nationaux et partenaires internationaux, à venir en aide au peuple malgache, notamment pour les activités d’aide d’urgence,  le relèvement précoce, la réhabilitation et la reconstruction des infrastructures endommagées. « Le Premier Ministre a donné des instructions aux  ministères concernés, pour que les routes nationales vitales aux activités économiques et sociales du pays, coupées ou risquant des coupures, soient réhabilitées dans les meilleurs délais », rapporte également le communiqué du gouvernement. Dans ce sens, la gendarmerie mènera un contrôle strict des poids utiles des véhicules, sur les axes routiers

A en croire les ténors du gouvernement, des actions de survol des régions touchées ont été menées dès jeudi même, afin d’évaluer rapidement les besoins d’urgence. Par la suite, tentes, vivres, kits de traitement d’eau, médicaments et autres kits de survie ont ainsi été acheminés vers ces régions. Tous les moyens de transport, tels que les hélicoptères, bateaux et camions ont été déployés pour que les aides d’urgence parviennent aux destinataires le plus rapidement possible.

Du reste, afin de prévenir toute action qui pourrait avoir des impacts négatifs sur la vie de la population, le Premier Ministre a ordonné au ministère en charge du commerce de vérifier et de contrôler les prix des produits de première nécessité , auprès des distributeurs pour éviter la spéculation, risquant d’augmenter indûment des prix sur les marchés.

J.P

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique