Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Vinaninkarena: la technique Papriz se vulgarise

Vinaninkarena: la technique Papriz se vulgarise

Actuellement dans sa deuxième phase, la technique Papriz se vulgarise dans le pays. La plaine de Vinaninkarena à Antsirabe en a fait l’expérimentation. Quatre Paysans formateurs (PF) assistent aujourd’hui les riziculteurs locaux dans l’adoption de la technique.

Roger Rakotonindriana, PF de la plaine de Befaritra Ambarobe à Vinaninkarena, partage le constat selon lequel beaucoup de riziculteurs de la localité s’intéressent à Papriz dans la mesure où le rendement augmente pour ceux qui l’ont adoptée.

« Au regard du bon rendement obtenu, ceux qui ne le connaissaient pas veulent aussi l’essayer. Nous les assistons ainsi à apprendre les techniques du pack Papriz. Avant, on obtenait 2 à 3 tonnes à l’hectare avec la riziculture paysanne. Avec Papriz, nous obtenons entre 4 et 5 t/ha. Une soixantaine de ménages ont sollicité jusqu’à ce jour nos assistances. Il est certes difficile de les convaincre d’adopter Papriz, mais ils l’apprennent peu à peu », a-t-il indiqué.

Noel Razafimanantsoa, agriculteur d’Ambohipeno a confié qu’il obtient deux fois plus de production avec Papriz. « Sur 2.000 m2 de rizières, j’obtenais auparavant près d’une tonne. Depuis l’adoption de Papriz l’année dernière, j’arrive à obtenir jusqu’à 2 t voire plus », raconte-t-il. Néanmoins, « Nous avons besoin d’appui financier et matériel. Beaucoup sont intéressés mais ils n’ont pas de fonds pour se procurer du matériel », a-t-il déploré.

Aussi, la vétusté des infrastructures hydroagricoles pénalise les agriculteurs de la plaine. Sur ces 300 ha, 40% des rizières sont irriguées dans les normes.

La zone prise en charge par ces PF à Vinaninkarena dispose d’environ 300 ha de rizières. L’ensemble de la production va vers Antsirabe.

Arh.

Les commentaires sont fermées.