Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Evaluation du Gouvernement : le chef de l’Etat affiche sa fermeté

Evaluation du Gouvernement : le chef de l’Etat affiche sa fermeté

 

Certains ministres au sein du gouvernement actuel pourront être remerciés au prochain remaniement. L’atteinte ou non de l’objectif fixé dans le contrat-programme sera l’un des points que le chef de l’Etat prendra en compte.

Le grand jour approche pour les membres du Gouvernement. Ils vont connaître d’ici peu leur sort à l’issue de l’évaluation me­née par le président de la Républi­que. Pour le moment, le chef de l’Etat n’a pas encore révélé la date exacte de cette évaluation qui aura sans doute lieu au plus tard la semaine prochaine. Néa­nmoins, hier lors d’un petit déjeuner de presse à Iavo­loha, Andry Rajoelina a don­né un aperçu de ce qui devra avoir lieu.

La rigueur sera de mise dans la formation du prochain gouvernement. En com­parant le gouvernement Ntsay à une équipe de foot, le locataire d’Iavoloha a en effet signifié que les membres de la formation gouvernementale ont été évalués en fonction de leurs actions. Un changement d’équipe aura ainsi lieu à la suite de cette évaluation.

«Ceux qui ont été efficaces seront retenus, tandis que ceux qui n’ont pas atteint l’objectif fixé vont être remplacés par de nouveaux éléments», a souligné Andry Rajoelina.

Le président de la Ré­pub­­lique et le Premier minis­tre poursuivent encore sans doute actuellement l’évaluation de chaque membre du Gouvernement. Plusieurs critères sont pris en compte, dont la réalisation des tâches accordés par le chef de l’Etat à chaque département. Un objectif précis a été en effet fixé dans le contrat-prog­ramme pour chacun des mi­nistres composant l’actuel gouvernement.

Changement de procédure

En outre, le président Andry Rajoelina a fait savoir qu’il va procéder autrement aux prochaines nominations des nouveaux membres du Gouvernement. Les nouveaux ministres à nommer seront choisis en fonction de leur aptitude et non plus leur appartenance politique ou autre chose. A entendre cette explication, les dossiers qui seront reçus à travers l’appel à candidature lancé par le Gouvernement pourront également être pris en compte.

A la différence de leurs prédécesseurs, les prochains membres du Gouvernement n’auront probablement plus droit à l’erreur. Cela dans la mesure où la réalisation de la plupart des projets du président de la République va débuter à partir de cette an­née. Andry Rajoelina a d’ail­leurs affirmé que dorénavant, les ministres devront s’activer dans la réalisation des projets du Gouverne­ment à travers notamment des descentes sur terrain.

 «J’ai besoin de ministres capables d’aller sur terrain afin d’étudier les besoins réels de chaque région et élaborer ensuite des solutions adéquates», a-t-il conclu.

 

Tsilaviny Randriamanga

Les commentaires sont fermées.