Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Conseil municipal : première réunion ce jour

Conseil municipal : première réunion ce jour

La première réunion du Conseil municipal va avoir lieu ce jour à Analakely. A l’ordre du jour, l’élection des membres du bureau permanent et éventuellement quelques changements concernant notamment le budget.

Conformément à la Loi 2014-020 du 27 septembre 2014 fixant les règles relatives à l’organisation et au fonctionnement des Collectivités territoriales dé­centralisées (CTD), le Con­seil municipal se réunira ce jour pour élire les membres du bureau permanent. La constitution du bureau est ainsi très attendue et les con­seillers indépendants pourraient jouer un rôle crucial étant donné que le Tim et le Mapar ont chacun 25 con­seil­lers.

L’organigramme de la Commune et le budget primitif qui s’élève à près de 106 milliards d’ariary, seront également au centre des discussions. Ce budget pourrait faire l’objet de quelques chan­gements vu « Son incohérence sur certains points », a indiqué la conseillère du Komba, Hilda Hasinjo, jointe au téléphone hier. D’après elle, « les travaux urgents ne font pas partie des priorités ». Elle cite comme exemple les 20 mil­lions d’ariary alloués à des fournitures scolaires alors que le budget pour impressions, reliures et autres pub­licités s’élève à 1,8 milliard ariary. Il en est de même pour le budget alloué aux trans­ports qui sont largement élevés par rapport au budget alloué au volet social, pour ne citer que les pompiers.

Des changements attendus

Dans le cadre de l’assainissement des marchés, la conseillère municipale a également constaté que certains marchés illégaux sont encore inscrits dans les recettes de la commune. C’est le cas des pavillons qui longent l’esp­la­nade du centre-ville. « Nor­malement ces pavillons devront également être enlevés pour l’assainissement des rues, mais apparemment, ils sont encore inscrits dans le budget », s’est-elle étonnée.

Dans tous les cas, les opérations de nettoyage avancent calmement malgré quel­ques résistances. Certains marchands envisagent d’ail­leurs de descendre dans le centre-ville, plus précisément sur la Place du 13 mai, pour contester la décision d’enlever les marchands am­bulants. Joint au téléphone hier, le Préfet de police, le gé­­néral Angelo Ravelona­rivo, a rejeté cette initiative. D’après lui, toute tentative de trouble dans la capitale est inacceptable et des mesures seront immédiatement prises. « Les manifestants devront faire face aux forces de l’ordre », a-t-il fait savoir.

T.N

 

Les commentaires sont fermées.