Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Sénat : Rivo Rakotovao désavoué par ses pairs

Sénat : Rivo Rakotovao désavoué par ses pairs

Des sénateurs sortent de leur silence suite à la requête déposée par le président de la Chambre haute auprès de la HCC. Indignés, ils ont indiqué qu’il s’agissait d’une décision unilatérale puisqu’aucune consultation interne n’a été entreprise. 

Le président du Sénat, Rivo Rakotovao, a déposé la requête mardi, auprès de la Haute cour constitutionnelle (HCC). Il demande aux juges de « Déclarer caduques, donc ne pouvant pas être maintenues en vigueur, les ordonnances édictées en 2019 par le président de la République, pour défaut de ratification ».

Pour certains sénateurs, cette initiative relève d’une décision unilatérale car ni le bureau permanent ni le Sénat n’ont été consultés sur le sujet. Ils ont ainsi tenu une rencontre avec la presse hier à Andre­fan’Ambohijanahary, pour mettre les choses au clair.

« Aucun sénateur n’a été convoqué pour discuter du sujet. De ce fait, nous condamnons formellement cet acte », a indiqué le sénateur Mananjara Andriambololona, aux côtés de plusieurs sénateurs dirigés par Honoré Rakotomanana et Berthin Andriamahazo­soa. Il explique alors que Rivo Rakotovao semble avoir confondu « la vie de l’institution avec la vie de son parti ».

Abus de fonction

« Rivo Rakotovao abuse de son pouvoir et sa fonction pour la simple raison qu’il n’a consulté aucun d’entre nous », a dénoncé, pour sa part, le sénateur An­dria­nirina Rabenony. D’ap­rès eux, un tel agissement ne mérité pas de passer sous silence.

« Le Parlement a donné son feu vert au président de la République pour légiférer par ordonnance et aucune ratification n’est nécessaire par la suite », a-t-il poursuivi. Contrairement à ce qui se passe actuellement, les sénateurs semblent être en bon terme avec le président. « Nous nous sommes déjà entretenus avec le chef de l’Etat sur une collaboration en vue du développement du pays », a soutenu le sénateur Johary Rajobson. Ce dernier regrette ainsi que les événements se soient tournés autrement, dans le seul but de « déstabiliser ».

Mais, en ce début d’année qui marque la réalisation des projets, les sénateurs appellent à l’apaisement.  « Il est regrettable que le président du Sénat ait cette attitude à l’heure où chacun devra afficher sa solidarité avec le chef de l’Etat », s’est indigné le sénateur Honoré Rakotoma­nana. D’après lui, le Sénat devrait être un modèle de sagesse. « Au lieu de cela, son président semble prendre un tout autre chemin », a-t-il conclu.

 

T.N

 

Les commentaires sont fermées.