Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Université d’Antananarivo : les étudiants lancent  un ultimatum de 72h

Université d’Antananarivo : les étudiants lancent  un ultimatum de 72h

Les étudiants ne comptent pas rester les bras croisés face au prolongement de l’arrêt des cours à l’Université d’Antananarivo. Ils menacent d’observer une grève si la situation ne s’arrange pas à partir de la semaine prochaine.

La crainte d’une année blanche gagne les étudiants d’Ankatso. Privés de cours depuis quatre mois, ces derniers remettent en question l’avenir de l’année universitaire. D’autant que les enseignants sont déterminés à ne pas re­prendre les activités pédagogiques tant que leurs revendications ne soient pas satisfaites.

Ainsi à l’issue d’une réunion effectuée hier, les étudiants de la Faculté des Sciences ont tiré la sonnette d’alarme. Ils ont lancé un ultimatum de 72 heures aux autorités compétentes pour adopter des résolutions pérennes aux problèmes du Syndicat des enseignants-chercheurs et chercheurs-enseignants de l’enseignement supérieur (Seces).

Les étudiants ont également invité les enseignants à faire preuve d’un peu de res­ponsabilité et cesser de les prendre en otage pour des questions d’argent. «Nous vous implorons de ne pas nous abandonner en cette période cruciale de l’année universitaire. Une bonne partie d’entre nous entamerons dorénavant la dernière ligne droite avant les examens finaux. Des étapes importantes de notre avenir », a plaidé le président de l’Association pédagogique des étudiants de la Faculté des Sciences, Odilon Rasolonirina.

Au cas où cette demande n’aboutira pas, les étudiants ont menacé de passer à la vitesse supérieure. Ils comptent ainsi étayer leur revendication à partir de ce mardi.

Le Seces persiste

De son côté, le Seces Anta­nanarivo n’envisage pas de céder. D’ailleurs, son ultimatum a expiré avant-hier, sans aucune suite favorable. A rappeler que cette section et les cinq autres ont donné un délai aux autorités compétentes pour apporter les solutions idoines à leurs requêtes. Aussi d’après les précisions du président dudit syndicat, Sammy Grégoire Ravelonirina, ses membres entendent pour­suivre ce jour leur grève, tout en bloquant l’entrée à l’université de 9h à 14h.

Le président du Seces se montre pourtant optimiste quant à une possibilité de dénouement de ce problème, étant donné qu’une rencontre avec le président de la Répu­blique est « actuellement en cours de négociation ».

En attendant cette éventuelle rencontre, le Seces Tana maintient le gel des activités pédagogiques et de recherche à l’Université d’Antananarivo. Ce jour, ses membres observeront une Assemblée générale, afin de décider de la poursuite de leur mouvement.

 

Fahranarison

Les commentaires sont fermées.