Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Réforme du code minier : mise en place d’un comité de réflexion

Réforme du code minier : mise en place d’un comité de réflexion

A l’issue du forum sur le code minier, le 20 décembre, les participants ont demandé la poursuite des consultations. C’est dans cette perspective que les opérateurs des petites et grandes mines ont rencontré hier, à Ampandrianomby, les responsables de l’administration minière, sous l’égide du ministère de tutelle, pour la mise en place d’un comité de travail et de réflexion sur la réforme du code minier. La composition du comité, la modalité et le mandat des membres étaient, entre autres, au centre des discussions.

«L’objectif c’est de constituer un comité inclusif et représentatif de toutes les parties prenantes dans le secteur pour bien mener cette réforme», a indiqué Fidiniavo Ravokatra, ministre des Mines et des ressources stratégiques (MMRS).

«Certes, l’administration minière agit sous l’égide du ministère de tutelle, mais nous jugeons également utile d’intégrer les autres départements ministériels comme le ministère des Finances, celui en charge de l’Environnement et surtout les forces de l’ordre (gendarme et police) pour assurer la cohérence des textes et de l’ensemble du système», a soutenu Hajanirina Ralambomanana, président de la Fédération des opérateurs miniers malagasy (Fomm).

«Il est important d’avancer rapidement par rapport à la constitution d’un comité qui, au-delà d’une mission de réflexion, doit être un comité conceptuel avec des fonctions opérationnelles», a indiqué Jean-Luc Marquetoux, président de la Chambre des mines de Madagascar, qui souhaite également l’établissement du calendrier de cette réforme.

Le ministre Fidiniavo Ravokatra a annoncé la tenue d’une rencontre avec la société civile la semaine prochaine. Les consultations se poursuivront incessamment.

 

Arh.

Les commentaires sont fermées.