Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Naina Andriantsitohaina : « Mon ennemi, c’est le non-respect de la loi »

Naina Andriantsitohaina : « Mon ennemi, c’est le non-respect de la loi »

Naina Andriantsitohaina annonce la couleur lors de sa prise de fonction officielle hier, à l’Hôtel de Ville à Analakely. Le nouvel édile de la capitale a martelé qu’il est impératif de respecter la loi qui conduira à la prise de conscience collective. Les travaux d’urgence sont déjà à l’ordre du jour.

Rigueur. Le crédo du nouveau maire de la capitale se résume en une phrase : « La loi, rien que le respect de la loi ». Les habitants de la capitale devraient désormais s’y habituer.

« Je n’ai personne, aucun parti, ni idéologie politique comme ennemi. Mes ennemis sont les ordures, la saleté, les inondations, les éboulements, la pauvreté, l’insécurité, les embouteillages et le mauvais état de la route et pire encore le non-respect de la loi», a-t-il prévenu hier.

 « A partir d’aujourd’hui, nous devons respecter la loi », s’est-il adressé notamment aux transporteurs ainsi qu’aux conducteurs de taxi. Il a affiché sa ferme volonté d’en finir avec les laisser-aller. Les usagers de la route de la capitale sont tenus à respecter la loi en vigueur.

Il en est  de même pour les employés de la Commune. « J’ai entendu que certaines personnes perçoivent un salaire alors qu’ils ne font absolument rien et ne se présentent pas au travail. Je vous invite à démissionner. Lais­sons le passé au passé. Si vous ne le faites pas dans dix jours, une sanction s’impose », a averti Naina Andriantsitohaina.

Il exige d’ailleurs de l’exemplarité aussi bien de la part de ses proches que des employés de la mairie. « Aux employés de la commune, nous devons être des exemples en matière de gouvernance. Je serai également exigeant avec mes collaborateurs», a-t-il soutenu.

A cet effet, dès hier dans la matinée, ses proches collaborateurs ont signé une lettre d’engagement pour un comportement exemplaire. « Comme je l’ai toujours dit, nous entrons ici propres et nous en sortirons clean », a soutenu l’homme fort de la capitale.

Collaboration

A l’endroit des opérateurs économiques, le nouvel édile a souligné la nécessité d’une collaboration étroite afin de re­construire la capitale tout en mettant en avant une balise par rapport au respect de la loi.

A ce propos, « La Commu­ne a besoin de vous, la ville a besoin de vous. Il est temps de rendre à la ville ce qu’elle nous a donné », a-t-il souligné. Les deux parties devront d’ailleurs se réunir prochainement afin d’établir un cadre de collaboration dans lequel le secteur privé, la commune et l’Etat pourront mettre en œuvre de projets communs pour développer la ville.

Lors de son allocution, l’homme fort de la capitale a livré des pistes sur ses priorités telles que la réhabilitation des routes et la présence de la police municipale sur le terrain pour être au plus près de la population. Un plan de circulation sera bientôt mis en place. Ces changements nécessitent toutefois de la patience, mais également de la volonté de la part des citoyens.

Etre responsable

« L’assainissement de nos quartiers jusqu’aux trot­toirs né­cessite une prise de responsabilité de tout un chacun», a-t-il affirmé. Sur ce, il a également invité les citoyens à respecter les horaires d’ouverture des bacs à ordures et leur usage à bon escient. Du reste, le nouveau maire n’a pas manqué de remercier le chef de l’Etat ainsi que le gouvernement dans leur volonté de soutenir la capitale à travers des donations en équipements, mais aussi à travers d’autres initiatives. « Je suis convaincu qu’Antananarivo sera une capitale propre, calme et sûre », a-t-il conclu.

J.P

Une passation loin des médias

La passation de pouvoir entre la mairesse sortante, Lalao Ravalomanana, et son successeur, Naina Andrian­tsito­haina, s’est déroulée dans une atmosphère plutôt calme durant la matinée d’hier. Seuls les proches des deux personnalités ainsi que le Préfet de police de la capitale, le général Angelo Ravelo­narivo, ont été présents. 

Quelques réactions de personnalités présentes à Analakely

Jean Max Rakotomamonjy du Leader Fanilo: « Le discours du maire Naina Andriantsitohaina témoigne de sa volonté d’aller de l’avant dans le développement de la capitale. Cela ne fait que raviver notre espoir quant à l’avenir de la ville d’Antananarivo qui sera sans doute une ville propre et modèle d’ici quelque temps. Nous sommes également prêts à l’aider si c’est nécessaire ».

Benja Urbain Andriantsizehena : « Le parti RPSD que je préside faisait partie du comité de soutien au nouveau maire et va continuer à le soutenir. Nous serons toujours présents pour rappeler à l’homme fort de la capitale ses promesses faites aux habitants. Pour ce qui est du développement, nous sommes convaincus que la ville d’Antananarivo connaitra le changement étant donné que le nouveau maire n’a pas de divergence avec le pouvoir actuel ».

Félix Randriamandimbisoa, ancien député Tim: « Je constate que le nouveau maire possède un étonnant dynamisme. Nous voyons déjà le changement qu’il veut apporter alors qu’on vient d’assister à son investiture. C’est surtout grâce à sa ma­nière de travailler et de négocier avec les partenaires. Ces derniers ont sans doute fourni les moyens ayant permis de nettoyer la ville depuis quelques jours ».

 

Les commentaires sont fermées.