Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Rapt de Navaze Veldjee: trois suspects placés sous mandat de dépôt

Rapt de Navaze Veldjee: trois suspects placés sous mandat de dépôt

Les cinq personnes impliquées dans le rapt du ressortissant étranger Navaze Veldjee, propriétaire de Vel’optic, ont comparu devant le Pôle anti-corruption (PAC) des 67 Ha avant-hier.

Selon la décision du parquet, parmi les accusés, deux femmes et un homme ont été placés en détention préventive à Antanimora. L’autre suspect a été sommé de revenir hier pour plus d’investigation. La 3e femme a bénéficié d’une liberté provisoire. De son côté, la section de recherche criminelle de la gendarmerie nationale saisie de l’affaire continue les recherches pour identifier les autres complices.

Pour rappel, Navaze Veldjee a été libéré contre le paiement d’une rançon de 500 millions d’ariary quelques jours après son enlèvement. Néanmoins, la gendarmerie nationale a continué ses investigations qui ont abouti à l’arrestation des individus dont des femmes et le fameux « Ragodogodona » la semaine passée. Ragodogodona, le principal suspect, a été neutralisé suite à sa tentative de fuite dans la nuit de vendredi.

Ces femmes hors la loi ont été démasquées, après le traçage de leurs appels téléphoniques avec la famille de la victime. Car en fait, elles se sont procuré des cartes Sim pour maquiller la véritable identité de l’utilisateur du cellulaire, qui n’est autre que le coauteur. L’une d’elles détaillantes  de puces, a facilité leur acquisition. L’homme, un cuisinier dans un restaurant notoire à Andravoahangy, avait pour mission de préparer le repas du captif durant sa détention.

Au cours de 2019, ce service auprès de la gendarmerie nationale a appréhendé 38 individus supposés ravisseurs, même si le nombre d’enlèvements a connu une certaine régression.

Felana Michelle

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique