Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Maison d’exposition et éducation environnementale : un don de 100.000 livres du gouvernement indien

Maison d’exposition et éducation environnementale : un don de 100.000 livres du gouvernement indien

L’ambassadeur de l’Inde à Madagascar a inauguré  hier, la Maison d’exposition et éducation environnementale au parc botanique de Tsimbazaza. Il en a profité pour offrir un don de 100.000 livres au ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique (Mesupres), à repartir dans toutes les universités publiques à Madagascar.

«Un livre est une chose magique. Pour s’améliorer dans la vie, chacun a besoin de lire. Ceci apporte de la mine de connaissance. Et pour se développer dans le monde, on devrait maitriser la langue anglaise», a annoncé Abhay Kumar, ambassadeur de l’Inde à Madagascar, lors de son discours hier, au parc botanique de Tsim­ba­zaza.

Ces 100.000 livres éducatifs en anglais sont composés de 37 matières différentes, en allant des mathématiques en physique, chimie, l’histoire et surtout l’anglais. «Même si Madagascar est un pays francophone, il devrait maîtriser l’anglais pour pouvoir s’ouvrir au monde», a-t-il précisé et par ricochet, promouvoir la lecture et le livre, mais aussi la langue de Shakespeare.

Pour sa part, Blanche Nirina Richard, ministre du Mesupres, dans son discours, a repris la phrase malgache célèbre  «Andrianiko ny teniko, ny hafa koa feheziko», c’est-à-dire «Je respecte ma langue et je maitrise celle des autres ». Et, d’ajouter que ces livres seront partagés au niveau de toutes les universités publiques à Mada­gas­car.

Une Maison pour les faunes et flores endémiques

Durant l’évènement, ils ont aussi inauguré la Maison d’exposition et d’éducation environnementale dans l’enceinte du parc botanique et zoologique de Tsimbazaza. « Elle sera dédiée à l’exposition des faunes et flores endémiques de Madagascar. Quelques salles seront réservées aux études et aux recherches  de nouvelles espèces », a-t-elle conclu.

Holy Danielle

Les commentaires sont fermées.