Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Haut responsables de l’Etat : près de 1.500 postes à pourvoir

Haut responsables de l’Etat : près de 1.500 postes à pourvoir

Plus de 200 dossiers ont déjà été déposés après l’officialisation de l’appel à candidatures au poste de hauts responsables de l’Etat. 1.500 postes sont à pourvoir au niveau de l’administration.

L’appel à candidatures aux postes de hauts responsables de l’Etat  suscite visiblement de l’engouement auprès des ci­toyens. « 1.500 postes de hauts emplois de l’Etat nécessitent des recrutements », a déclaré le Directeur de cabinet du président de la République,  Lova Hasinirina Ranoromaro, hier à Ambohi­tso­rohitra, lors d’une rencontre avec la presse.

Elle explique que l’une des motivations qui ont amené à cette démarche est la lutte contre la corruption, le favoritisme et le parachutage. « Beau­coup de citoyens veulent aider le président de la Républi­que, mais ils se plaignent que des personnes leur demande une somme d’argent. Il faut donc mettre fin à ce genre de pratique », a-t-elle déclaré. D’autant que l’initiative permet aussi de mettre fin aux fuites de cerveau. Avant d’ajouter que « Nombreux sont les Mal­gaches qui préfèrent partir à l’extérieur (…). Il est légitime que le régime actuel fasse appel à ces personnes afin qu’elles contribuent au développement du pays ». Par ail­leurs,  jusqu’ici, près de 200 personnes ont déjà répondu à l’appel. « Un cabinet de recrutement spécialisé analysera et sélectionnera les dossiers », a détaillé le directeur de cabinet du chef de l’Etat.

Transparence

L’Etat a récemment lancé un recrutement massif de hauts responsables de l’Etat à travers des candidatures ouvertes à divers secteurs d’activité au sein de l’administration. Une démarche inédite qui vise, d’une part, à  établir une base de données des experts et, d’autre part, à améliorer les performances des dirigeants, et ce, en misant sur l’équité, l’égalité des chances et la transparence. Le directeur de cabinet de la Présidence a d’ailleurs insisté hier sur cette  nouvelle approche. « Un cabinet spécialisé est en charge de ces dossiers et le traitement se fera de manière transparente », a-t-elle martelé tout en ajoutant que la Ban­que mondiale a également demandé à appuyer le processus.

Hormis les diplômes et les expériences, les « candidats » devront toutefois mettre en avant leur plan d’action à court, moyen et long terme. «  Ce plan d’action constitue une condition importante », a d’ailleurs souligné le directeur de cabinet du Chef de l’Etat. L’appel à candidatures souligne d’ailleurs qu’une bonne connaissance de Mada­gascar et des relations internationales, un sens politi­que aigu, un sens élevé de l’éthique, de l’intérêt national et du service public, épouser la vision de l’Initiative pour l’Emergence de Madagascar ainsi qu’une adhésion totale à la Politique générale de l’Etat (PGE) sont autant de qualités à faire valoir. « C’est la première fois qu’une telle initiative a été prise à Madagas­car (…). Dans cette optique, nous appelons tous les citoyens à Madagascar ou à l’étranger à déposer leur dossier à travers cette plateforme », a-t-elle pour­suivi.

 

J.P

Les commentaires sont fermées.