Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Lutte –Madagascar : Mainmise d’Analamanga

Lutte –Madagascar : Mainmise d’Analamanga

Les lutteurs d’Analamanga ont presque réalisé un hold-up parfait aux sommets nationaux, en raflant 19 médailles d’or sur les 20 en jeu, ce samedi, au gymnase couvert d’Ankorondrano.

Domination totale. Les lutteurs d’Ana­lamanga ne veulent rien partager aux sommets nationaux juniors et seniors. Une véritable démonstration de force pour les clubs de la capitale, et ce, dans toutes les catégories. Sur les 20 titres en jeu, 19 sont tombés dans leur escarcelle.

Les grands combattants venant des grands clubs pour ne citer que le Cosfa et le 3FB ont aligné chacun cinq titres. Sans oublier le club omnisport de la police nationale (Cospn) et Rossary qui s’offrent chacun quatre mé­dailles d’or. CSLA a aussi ravi un titre.

Parmi les orpailleurs de la capitale figure Todisoa François Rakotonatoandro du 3FB qui dicte sa loi dans la catégorie des moins de 70 kg seniors hommes. Visiblement plus technicien, l’international a défait Heri­niaina Randrianasolo du Cosfa en finale.  Même prestation  du côté des militaires, Bienvenu Andriamalala, triple vice-cham­pion d’Afrique, n’a fait qu’une bouchée de son coéquipier Moravily Sebany en finale des moins de 61 kg.

Chez  les dames, la finale moins de 57 kg très attendue entre  les deux internationales Emma Rasoanantenaina du Cosfa et Julienne Marie de Rossary s’est soldée par la victoire de la première aux mieux de sa forme.

Doubler la mise

Le seul titre chez les seniors dames moins de 62 kg qui échappe à la ligue d’Ana­la­manga, a été remporté par Elodie Raso­harimalala François de l’ATB Boeny. Elle a faussé le calcul de Julianah Rasoa­nirina lors d’une finale âprement disputée.

Dans le style « Alysh »  ou « lutte à la ceinture », les combattants favoris confirment leur suprématie.  C’est le cas de la Majun­gaise Elodie Rasoharimalala François qui double la mise dans la catégorie des moins de 60 kg dames.

Le rideau est tombé sur ce sommet national qui a servi de dernière détection des membres de l’équipe nationale en vue des Championnats d’Afrique en Algérie, au mois de février qui sert de Dernier tournoi qualificatif olympique pour l’Afrique.

Soafara Pharlin

Les commentaires sont fermées.