Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

 Antananarivo : « Il y a urgence » dixit le maire Naina Andriantsitohaina

 Antananarivo : « Il y a urgence » dixit le maire Naina Andriantsitohaina

La situation actuelle de la capitale exige une prise de responsabilité immédiate et efficace. Le nouveau maire, Naina Andriantsitohaina, entend relever ce défi et mettre les bouchées doubles.

Urgence sociale. A l’issue de la proclamation des résultats officiels des communales, le nouveau magistrat de la ville a affiché sa volonté de traduire ses paroles en acte. Il espère prendre rapidement les commandes.

« On attend désormais la maire sortante pour la passation. Nous espérons que cela ne va pas trop tarder car il y a des travaux à faire, d’autant plus que nous sommes en pleine saison des pluies », a-t-il déclaré à la presse. En effet, en dépit de la situation que vit la capitale actuellement, les responsables de la ville ne semblent pas être concernés.

« Ce qui s’est récemment passé à Nanisana, par exemple, est regrettable, car aucun pompier n’y était présent (lors de la recherche de deux corps des victimes d’éboulement, NDLR). La prise de responsabilité est plus qu’urgente», a-t-il tonné.

Il faut dire que des travaux titanesques attendent le nouvel édile de la capitale. Une heure des pluie suffit à inonder la ville des Milles, notamment les bas quartiers. C’était le cas mardi quand une pluie diluvienne a fait de morts, plusieurs blessés, sinistrés et d’importants dé­gâts matériels. De nombreuses habitations ont été détruites et des quartiers comme Besarety, Ampe­fi­loha, Anosy, Tsaralalana, Antanimena, Isotry, 67 Ha ou encore Ankorondrano, se trouvent sous l’eau.  La compagnie d’eau et d’électricité n’a pas été épargnée.

Bataille

Sur ce, le nouveau maire devra donc s’attaquer aux sources des maux qui sont les constructions illicites et l’irresponsabilité des citoyens, selon les observateurs. En effet, des déchets et ordures jetés n’importent où et n’importe comment, obstruent les canaux d’évacuation d’eaux. Le premier magistrat de la ville devra donc mettre les bouchées doubles, notamment en ma­tiè­re de res­pon­sabilisation des citoyens.

Pour dire que le maire hérite d’une ville sens dessus dessous. Les circulations et les marchés nécessitent une certaine réorganisation. Com­me les habitants, les transporteurs et les marchands devront donc se soumettre à la loi. Bref, des vastes chantiers attendent le maire Naina An­drian­tsitohaina et les conseillers communaux dans les quatre ans à venir.

J.P

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas rendue publique