Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!
Flash
Préc Suiv

Contentieux électoraux : le Tribunal administratif a tranché

Contentieux électoraux : le Tribunal administratif a tranché

La décision du Tribunal administratif sur les requêtes déposées par des candidats a été connue hier. Dans la Capitale, le Tim a été débouté par cette juridiction qui a rejeté les trois requêtes déposées par le parti et son candidat aux communales.

C’est dans une salle d’audience noire de monde qu’ont été an­noncés les résultats des requêtes se rapportant aux contentieux des élections com­munales et municipales hier. Prévue à 14h30, la décision des magistrats du Tri­bunal administratif et financier (Taf) de la province d’Antananarivo n’a été con­nue qu’après une longue attente qui a duré plus d’une heure. A part quelques an­nulations de résultat dans certains bureaux de vote comme à Arivonimamo, An­tsi­rabe II, ou à Ambo­hi­ma­nga Rova, le Taf a rejeté les centaines de requêtes déposées par des candidats.

Parmi ces requêtes étai­ent celles déposées par le parti Tiako i Madaga­si­ka­ra(Tim) et son candidat à la mairie d’Antananarivo, Tahiry Ran­dria­masinoro. Aucune des trois requêtes qu’ils ont déposées, n’a été en effet retenue. Il s’agit notamment de la requête demandant l’annulation des élections, la demande de disqualification de candidat, ainsi que la demande de confrontation entre les listes électorales émargées et utilisées lors des législatives et celles des communales.

Victoire assurée

En tout cas, après ce rejet de toutes les requêtes du Tim, la victoire semble être déjà assurée pour le candidat de l’IRK aux communales à Antananarivo, Naina Andriantsitohaina. Ce dernier qui mène dans les résultats provisoires avec 6000 voix de plus devant son principal adversaire, Tahiry Randriamasinoro. Comme aucune annulation de résultat des bureaux de vote dans la Capitale n’a été faite par le Taf, les magistrats de cette juridiction ne feront probablement que confirmer les résultats provisoires annoncés le 9 décembre. Compte tenu du calendrier établi par cette juridiction, la proclamation des résultats officiels aura lieu le 10 janvier.

Toutefois, conformément aux textes électoraux, les candidats ou partis non satisfaits de ces décisions du Taf peuvent encore faire cassation auprès du Conseil d’Etat. Ce sera 10 jours après la notification des résultats officiels du candidat concerné pour les requêtes en dehors des demandes de disqualification. Pour cette autre procédure, les candidats ont trois jours après avoir été notifiés des résultats officiels pour faire appel également au Conseil d’Etat.

 

Tsilaviny Randriamanga

Les commentaires sont fermées.